Economiste des Politiques en Chef 107 views

LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD)

Recrute

Economiste des Politiques en Chef

  • Titre du poste: Economiste des Politiques en Chef
  • Grade: PL3
  • Poste N°: TBA
  • Référence: ADB/17/503
  • Date de publication: 06/12/2017
  • Date de clôture: 20/12/2017
  • Pays: Côte d’Ivoire

Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social sur l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (20132022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (les Cinq grandes priorités – High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation est au cœur de la mission de la Banque consistant à développer le secteur privé, à améliorer les infrastructures et à accélérer l’industrialisation. Ses principales fonctions sont les suivantes : i) renforcer l’environnement propice au développement du secteur privé [et du secteur financier] pour une croissance inclusive et un développement durable ; ii) soutenir le développement d’infrastructures fiables et durables, y compris les villes et le développement urbain ; iii) donner une nouvelle impulsion à la performance industrielle et commerciale pour la transformation structurelle en Afrique. Le Complexe met à profit les connaissances, le cofinancement et les partenariats pour attirer les capitaux privés et collaborer avec les gouvernements pour mettre en œuvre le programme de développement de la Banque.

LE POSTE :

L’Économiste des politiques en chef donnera une orientation et une direction générales aux travaux économiques du Complexe du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation, y compris les travaux d’analyse et ceux portant sur la dimension politique des prêts et des investissements. L’objectif principal de ce poste consistera à assurer la qualité des travaux et analyses économiques au sein du Complexe du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation. Le/la titulaire sera le point focal du Complexe du secteur privé pour certaines initiatives transversales ayant une forte dimension économique ou politique.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision générale du Vice-président – PIVP, l’Économiste des politiques en chef assurera les fonctions suivantes :

1.    Conseiller le Vice-président – PIVP sur un large éventail de questions économiques et politiques ;

2.    Contribuer aux stratégies à l’échelon du Complexe ou du Département ;

3.    Préparer les notes politiques et les exposés sur les thèmes selon le programme et les priorités du Vice-président ;

4.    Coordonner le programme et les priorités des études économiques et sectorielles du Complexe du secteur privé, y compris l’identification des domaines prioritaires des études économiques et sectorielles, la coordination des travaux des départements dans ce domaine et le contrôle de la qualité ;

5.    Entretenir de solides relations avec le Complexe du Chef économiste, notamment par la formulation des besoins en recherche opérationnelle du Complexe du secteur privé et la prise en compte des observations et des analyses pertinentes produites par le Complexe du Chef économiste ;

6.    Coordonner les contributions et assurer la liaison concernant l’Évaluation de l’additionnalité et des résultats en matière de développement (ADOA), de sorte à améliorer la préparation de l’ADOA portant sur les opérations du Complexe du secteur privé et l’intégration des enseignements tirés ; cette fonction englobera également la coordination avec l’équipe de l’ADOA et d’autres parties prenantes dans l’organisation du travail de la Banque sur le financement mixte ;

7.    Aider à recruter et à perfectionner les économistes du Complexe du secteur privé ; développer un réseau informel d’économistes et de spécialistes des politiques au sein du Complexe du secteur privé et déterminer les possibilités de formation pour ce réseau ;

8.    Établir une liste d’analystes économiques et de consultants auxquels les équipes peuvent recourir, selon les besoins, pour compléter les capacités internes ;

9.    Entreprendre ou appuyer l’élaboration des études économiques et sectorielles ou des travaux analytiques dans les domaines cibles du Complexe du secteur privé ;

10.   Piloter le travail du Complexe dans des domaines spécifiques axés sur les sujets ou les thèmes allant au-delà des limites départementales ou institutionnelles, y compris :

  • l’impact sur le développement et les mesures y afférentes et les liens avec le Département de l’évaluation indépendante du développement (BDEV) et celui des résultats ;
  • les analyses économiques visant à appuyer la justification des financements concessionnels mixtes ;
  • les chaînes de valeur et d’approvisionnement et leurs implications opérationnelles et
  • d’autres initiatives spéciales ayant une forte dimension économique ou politique.

Critères de sélection

1.    Être titulaire d’au moins un Master 2/DESS/DEA (ou un diplôme équivalent) en économie et/ou en politique publique ou dans une discipline connexe ;

2.    Justifier d’au moins sept (7) années d’expérience professionnelle pertinente ;

3.    Solides antécédents en microéconomie ;

4.    Une expérience dans l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies, des politiques ou des programmes pour le développement du secteur privé constitue un atout supplémentaire ;

5.    Une expérience du travail dans une institution de développement est également souhaitable ;

6.    Une expérience établie dans l’analyse économique et politique de l’un ou plusieurs des domaines suivants : développement du secteur privé, renforcement du secteur financier, réforme du secteur de l’infrastructure et/ou industrialisation ;

7.    Publications et articles pertinents en tant qu’auteur ou coauteur ;

8.    Solides connaissances des questions de réglementation économique et de réformes politiques ;

9.    Capacité à produire des rapports analytiques et des notes politiques de haut niveau ;

10.   L’expérience dans le secteur privé sera un avantage supplémentaire ;

11.   Aptitudes à gérer des demandes/priorités multiples, simultanées et changeantes dans des délais très serrés et à coordonner le travail des autres ;

12.   Compétences dans l’efficacité opérationnelle ;

13.   Capacité à faire preuve d’innovation et de créativité ;

14.   Aptitudes dans la résolution des problèmes ;

15.   Capacités de communication ;

16.   Aptitudes au travail en équipe et sens des relations ;

17.   Compétences dans l’orientation client ;

18.   Excellente maîtrise de l’anglais ou du français à l’écrit et à l’oral, de préférence, avec une connaissance pratique de l’autre langue ;

19.    Maîtrise de l’utilisation des applications courantes de la Suite Microsoft Office ; la connaissance de SAP constitue un atout supplémentaire ;

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG

 

Postuler en ligne

Postuler

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d’un des pays membres de la BAD.

Only candidates can apply for this job.
Partager cet emploi

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution de développement panafricaine qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 États membres, dont 54 en Afrique (pays membres régionaux).  Le programme de développement de la Banque africaine de développement vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Afin de se concentrer au mieux sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et de réaliser un plus grand impact sur le développement, la Banque a défini pour ses interventions en Afrique, cinq grands domaines (Top 5) à intensifier pour accélérer l’obtention de résultats à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des Africains.

Information
  • Adresse Abidjan
Connectez vous

Laisser votre commentaire

Recherche avancée

Lieu d’emploi