Recrutement

CHARGE DE PROGRAMME A4D

Equal Access International (EAI) est une organisation non gouvernementale qui se focalise sur la communication dynamique pour le changement social en combinant le pouvoir des médias à la mobilisation communautaire pour relever les défis les plus importants dans le monde en développement. Chaque année, EAI atteint plus de 122 millions de personnes et des familles marginalisées avec une variété de médias et des activités directes de participation communautaire en Afrique sub-saharienne, en Asie et au Moyen-Orient. Pour plus d’informations, visitez : www.equalaccess.org.

Dans le cadre de ma mise en oeuvre du Projet A4D « Acountability for Developpement » financé par l’USAID en Côte d’Ivoire, EAI recherche des candidatures dynamiques pour le recrutement d’un consultant 

A4D qui sommes nous?

L’objectif du projet est d’améliorer la prestation et l’accessibilité des services publics de base pour les femmes et les jeunes conformément à l’objectif 1.3 de la mission USAID / Côte d’Ivoire

A4D+ a quatre objectifs qui se renforcent mutuellement : 

  1. Amplifier les préoccupations légitimes des citoyens et les relier aux entités et aux leaders gouvernementaux sont les mieux placés et les plus disposés à leur répondre.
  2. Renforcer la capacité de la société civile à articuler efficacement les besoins des citoyens avec les gouvernements tout en plaidant pour une prestation de services de qualité.
  3. Améliorer l’inclusivité, la réactivité et la responsabilité du gouvernement ivoirien envers les besoins et les préoccupations, en particulier les jeunes et les femmes.
  4. Offrir des opportunités économiques et un soutien social, y compris aux jeunes et aux femmes touchés par le COVID-19

 

Cette consultance sera axée principalement sur le quatrième objectif mais vous contribuer aux autres objectifs également

  1. Contexte

La réponse du Gouvernement de Côte d’Ivoire (GoCI) à l’impact socioéconomique de la pandémie a été fondée sur son «Plan de riposte économique, social et humanitaire». Ce plan proposait un ensemble de mesures financières pour soutenir les petites et moyennes entreprises, en particulier l’agriculture ainsi qu’un soutien monétaire aux ménages vulnérables. Cependant ces efforts ne sont pas ressentis dans les zones frontalières.

Les coopératives agricoles et commerciales opérant dans les communautés le long de la frontière ont été particulièrement touchées. Le nord de la Côte d’Ivoire est connu pour ses exportations de coton et de noix de cajou de grande valeur, mais peu de communautés peuvent investir les capitaux nécessaires pour se lancer dans cette activité lucrative. La plupart des petits et moyens agriculteurs dépendent de la croissance et de la vente de produits de base tels que les mangues, le maïs, le riz, les ignames, les oignons et les arachides. La production de cultures vivrières est principalement entreprise par les femmes – et dans certains cas par les jeunes – comme principale source de revenus. En plus de contribuer au revenu des ménages, les cultures vivrières gérées par les femmes sont essentielles à la sécurité alimentaire, à la diversité et à la disponibilité des ménages. En outre, les femmes remplissent des fonctions essentielles dans toutes les activités de transformation, de transformation et de conservation des cultures vivrières. Deux des principales contraintes auxquelles sont confrontées les femmes dans la chaîne de valeur des cultures vivrières sont le fait que les femmes productrices sont généralement éloignées de leurs consommateurs et doivent transporter leurs produits vers les marchés boursiers.

De nombreuses agricultrices profitent du grand nombre de cars en provenance du Mali, du Burkina Faso, du Ghana et de la Guinée pour envoyer leurs produits aux clients le long des corridors commerciaux vers Abidjan. Cependant, les règles de distanciation sociale COVID-19 ont réduit considérablement le nombre d’entreprises de transport qui voyagent le long du corridor commercial. De plus, alors que le trafic frontalier est désormais pratiquement au point mort, les ex-milices et les jeunes impliqués dans la facilitation du commerce transfrontalier dépendent désormais des ces mêmes familles agricoles frappées par les frontières pour satisfaire à leurs besoins. Ce scénario rend les jeunes plus vulnérables que jamais au recrutement par les groupes extrémistes violents actifs dans les zones frontalières.

Cette situation a entraîné une forte réduction des revenus à Ouangolo et une hausse des prix des denrées alimentaires de base le long des corridors commerciaux à Bouaké et Abidjan dont les grands marchés dépendent des produits du nord. Lors des discussions d’EAI avec des coopératives agricoles et commerciales dirigées par des femmes dans les communautés le long de la frontière avec le Burkina Faso et le Mali, plus de 70% ont déclaré avoir été forcées de réduire la quantité et la qualité des aliments consommés. Dans de nombreux cas, ces ménages ont adopté des stratégies d’adaptation qui incluent la consommation du stock de semences qu’ils utiliseraient généralement pour la prochaine saison de plantation primaire.

Malgré de sombres perspectives économiques, politiques et sécuritaires, les mois à venir offrent une opportunité de s’attaquer efficacement à l’impact socio-économique de la pandémie du COVID-19. À la mi-août, les agriculteurs entreprendront la plus grande récolte de maïs, de riz et d’igname de l’année, suivie d’une plus petite récolte en novembre. Le succès de la commercialisation et de la distribution de ces denrées alimentaires de base offrira une chance de compenser les pertes de cultures commerciales. Une saison agricole réussie combinée à des campagnes d’informations coordonnées systématiques peuvent également aider à changer les attitudes cyniques actuelles envers le gouvernement, réduire la vulnérabilité des jeunes au recrutement par les groupes extrémistes violents et développer un discours plus optimiste dans les communautés marginalisées le long des routes commerciales et des frontières avec la Guinée et le Burkina Faso, Mali et Ghana.

 

  1. Objectif général

L’objectif primordial de cette consultance est de réduire les impacts politiques, sécuritaires et socio-économiques du COVID-19 à Abidjan et le long des routes commerciales, des zones frontalières et des zones sensibles aux conflits à haut risque.

  • Objectif spécifique

Dans le contexte ci-dessus, la consultance concerne la supervision ou la mise eu œuvre de trois activités principales

  1. Le transfert rapide d’espèces à 300 ménages vulnérables dans des villages autours des villes frontalières de Doropo, Mbengué, Ouangolo et d’Odienné
  2. La subvention de 18 cars pour transporter des produits agricoles de trois villes frontalières vers Bouaké et vers Abidjan
  3. Le transfert de fonds à 20 AVEC dans des villes frontalières (Doropo, Mbengué, Ouangolo, Tengrela et d’Odienné)

Important:

Dans les trois types d’activités,

  • EAI cherchera à coopérer avec le GoCI et les gouvernements locaux pour s’assurer que les efforts A4D + complètent le programme socio-économique mis en place par le gouvernement.
  • EAI va sélectionner les bénéficiaires en fonction de leur niveau de vulnérabilité, la priorité étant donnée aux femmes et aux jeunes à risque de VEO et de recrutement criminel qui sont prêts à participer au programme.
  • Pour assurer la durabilité et éviter de créer une dépendance vis-à-vis du financement des bailleurs de fonds, A4D + soutiendra les bénéficiaires dont l’association avec des associations communautaires actives d’épargne et de crédit pourrait être économiquement viable après la fin de la crise économique.
  1. Tâche pour le Chargé de programme

Cash transfert aux ménages

  • Travailler avec le Superviseur et suivre les outils fournis et les normes CALP, pour finaliser des critères et méthodologie de sélection des ménages dans les quatre villes frontalières
  • Former le Superviseur et les consultants de terrain sur les méthodes d’identification et vérification des bénéficiaires pour le transfert d’argent
  • Participer aux discussions hebdomadaires sur le programme
  • Choisir le service d’envoi des transferts mobiles
  • Superviser une vérification des dix pourcents des personnes proposées pour un appui financier.
  • Effectuer le virement des transferts
  • Enregistrer la vérification de réception des transferts
  • Soumettre un rapport d’impact à court terme du transfert sous forme de sondage par téléphone ou en présentiel

Résultats attendus

  • Système participatif dans la sélection des villages par des autorités avec cachets des participants et une explication de la qualification de chaque village sélectionné selon les critères proposés
  • Création de comité villageois pour la proposition de ménages qualifiés
  • Production d’une liste de 100 ménages par le comité de sélection et une réunion publique pour informer la communauté du progrès du comité et les enquêtes à suivre
  • Enquête utilisant le questionnaire ODK sur l’éligibilité des ménages au plus tard la semaine du 28 septembre
  • Rencontre avec les autorités pour confirmer le nombre de ménages identifiés
  • Envoie des listes des ménages au ICT4D au plus par le début octobre 2020
  • Effectuer les transferts aux 1200 ménages par tranche de 100 ménages avec vérification par téléphone pour chaque tranche.

CARAVANES DES PRODUITS AGRICOLES

En septembre et novembre

  • Coordonner avec les consultants à Ouangolo, Odienne, Bouna et Bouaké pour confirmer les collectives qui cherchent
  • Coordonner avec les compagnies de transports de car à Abidjan et à Bouaké
  • Établir un accord de prestation avec les compagnies de transports de car
  • Recruter un photographe pour accompagner le premier et dernier car aller-retour pour documenter les expériences – réussites et échecs

En octobre et décembre 2020

  • Coordonner avec les consultants à Ouangolo, Odienne, Bouna et Bouaké pour confirmer les collectives qui cherchent un moyen d’acheminer leurs produits
  • Coordonner avec les compagnies de transports de car à Abidjan et à Bouaké
  • Établir un accord de prestation avec les compagnies de transports de car
  • Recruter un photographe pour accompagner le premier et dernier car aller-retour pour documenter les expériences – réussites et échecs

Résultats attendus

  • Liste de compagnies de transport qui acceptent de participer au processus
  • Liste d’acheteuses cherchant à participer à l’envoi des produits
  • Calendriers des déplacements confirmés
  • Coordination avec les autorités et la presse pour le déplacement des caravanes.
  • Accueil des caravanes à Bouaké et à Abidjan pour vérifier

 

APPUI DES ASSOCIATIONS VILLAGEOISES D’ÉPARGNE ET DE CRÉDIT (AVEC)

En septembre et novembre

  • Coordonner avec les consultants à Ouangolo, Odienné, Bouna, Doropo, Mbengué, et Tengréla pour évaluer les AVEC utilisant le questionnaire ODK
  • Établir un accord de prestation avec les compagnies de transports de car
  • Recruter un photographe pour accompagner le premier et dernier car aller-retour pour documenter les expériences – réussites et échecs

Résultats attendus

  • Coordonner avec les consultants à Ouangolo, Odienné, Bouna, Doropo, Mbengué, et Tengréla pour confirmer évaluer la capacité, le statut de l’éligibilité des AVEC
  • Soumettre la liste finale des AVEC qualifiées pour recevoir un transfert
  • Effectuer les transferts aux 20 AVEC en collaboration avec le service de finance et de logistique.
  • Etablir un calendrier pour le suivi des activités en novembre et décembre effectuées suite à l’appui par A4D

D’autres obligations du consultant

  • Le consultant s’engage à observer la confidentialité la plus totale en ce qui concerne le contenu des tâches et toutes les informations ainsi que tous les documents que le Client lui aura communiqués.
  • Le consultant s’engage à respecter scrupuleusement les termes de ce TDR.
  1. Durée de la consultance

La consultance s’étendra se fera sur une période d’octobre 2020 à janvier 2021.

  1. Qualifications et compétences
  • Avoir au moins un diplôme de BAC + 5 en Sciences sociales, gestion de projet, gouvernance, développement local ou tout autre domaine pertinent
  • Avoir 5 à 10 ans d’expérience professionnelle
  • 5 ans d’expérience de travail significative en gestion de projets et/ou programmes humanitaires
  • Avoir au moins 5 ans d’expérience en développement communautaire
  • Bonne connaissance du milieu rural particulièrement du grand nord
  • Expérience en matière de gestion d’équipe
  • Excellentes aptitudes en matière de rédaction et de rapportage
  • Maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel) et quelques notions des technologies de l’information et de la communication
  • Expérience en gestion de budget
  • Aptitude à communiquer sur les avancées dans la mise en œuvre
  • Bonne maitrise du français
  • Expérience dans la gestion d’envoie des fonds
  • Être ouvert d’esprit, disponible et méthodique avec un bon sens de la pédagogie
  • Très bonne capacité d’organisation et de gestion des priorités multiples
  • Être apte à effectuer des déplacements sur le terrain
  • Être capable de travailler sous pression.

VII.      Soumission

A/ Offre technique 

Les prestataires intéressés par le présent avis doivent fournir les documents suivants :

  • Un CV identifiant les expériences et compétences du soumissionnaire, liées à la présente offre
  • Un document qui présente les prestations similaires, les dates de réalisation et les commanditaires.

B/ Offre financière

L’offre financière sera constituée de la proposition d’honoraire journalier.

Le consultant ne doit pas faire mention dans son offre financière de ses frais de déplacement (transport, hébergement et perdiem) qui seront pris en charge par A4D.

 

  • Période et lieu de dépôt des dossiers de candidature.

Les documents devront être envoyés par email à consultancies@equalaccess.org avec comme sujet « Chargé de programme A4D » au plus tard le 21 Octobre 2020 à Minuit (GMT). Seuls les candidats qui ont été sélectionnés seront contactés.

Informations complémentaires

Seuls les candidats peuvent postuler à cette offre d'emploi.
Partager cette offre d'emploi
Infos sur l'Entreprise
  • Total d'offre(s) 2 Offres
  • Adresse Complète Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Adresse Côte d'Ivoire
Connect with us
Contactez le Recruteur
Créez une Alerte Emploi et m'avertir par mail
Affichage du résultat

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/af/Signal_attention.gif ENSEMBLE PROTÉGEONS-NOUS CONTRE L’ARNAQUE

Ne payez jamais de frais de dossier à une annonce d’emploi.
Des cas d’arnaques où des recruteurs véreux exigent des paiements de frais de dossier nous sont parfois signalés. Aussi, Atoo.ci recommande vivement aux candidats de ne jamais effectuer de transfert d’argent au profit d’un recruteur. Atoo.ci décline donc, toute responsabilité quant aux préjudices pouvant découler de ces agissements et se réserve le droit de poursuivre les auteurs.


L’équipe de Atoo.ci.


Recherche avancée

Lieu d’emploi

Afficher les offres d’emploi selon :