Coopération

Assises G20 : l’Inde consulte les pays du Sud dont la Côte d’Ivoire

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – L’Inde échange avec les pays du Sud, dont la Côte d’Ivoire en prélude aux assises du G20 via le Sommet « Voix du Sud – 2023 », dans le cadre de sa présidence de l’organisation.

Ce Sommet, tenu ce vendredi 13 janvier 2023, a servi de cadre de réflexions sur les stratégies communes à mettre en œuvre pour la transformation structurelle des pays du Sud. Il vise à contribuer à la résilience de leur économie dans un contexte de crises mondiales multiformes : sanitaire, économique, climatique et sécuritaire.

Pour le compte de l’Etat ivoirien, le ministre du Commerce, de l’industrie et de la promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a pris part en mode virtuel, au Sommet « Voix du Sud – 2023 » sur le thème « Développer les synergies du Sud : Commerce, technologie, tourisme, ressources ».

La Côte d’Ivoire, dira-t-il, adhère à l’initiative « Unité de voix, unité de but » et propose la mise en place d’un mécanisme sur le développement technologique dans les pays du Sud, prenant en compte le commerce, le tourisme et la gestion des ressources naturelles.

« Cette proposition pourrait être développée dans le cadre d’un Sommet spécial sur la mise en œuvre des décisions issues du G20 », a-t-il ajouté, indiquant que « la Côte d’ivoire soutient également l’initiative de faire de l’Afrique un membre à part entière du G20 ».

M. Souleymane Diarrassouba a relevé que « la Côte d’Ivoire n’est pas surprise que l’Inde consulte les pays du Sud pour recueillir leurs préoccupations et surtout en faire des probables sujets qui seront, je l’espère, au centre de l’agenda du G20 ».

Le ministre ivoirien du Commerce a appelé à ce que l’Inde, ayant une expérience avérée sur la trajectoire du développement, propose des mécanismes innovants et ambitieux dans le cadre de sa présidence du G20 pour un bénéfice mutuel.

Pour lui, ce Sommet est une nouvelle occasion pour les pays en développement de soutenir tout programme de réformes indispensables à travers une accélération des processus d’industrialisation, de technologie, du tourisme et des ressources.

Il a laissé entrevoir que cette rencontre qui a lieu en prélude aux assises du G20 pourrait contribuer à conférer à celles-ci un caractère multilatéral. Le Sommet a permis de recueillir les différentes préoccupations et centres d’intérêt des pays en développement.

L’Inde a connu un développement fulgurant. En seulement trois décennies après la libéralisation de son économie en 1991, le pays s’est hissé au 6ème rang des Etats les plus développés au monde avec une avance notable dans le domaine technologique.

M. Diarrassouba a invité les Etats, le secteur privé et les partenaires au développement à investir massivement dans le commerce, la technologie, le Tourisme, et les ressources des pays du Sud pour tenir le pari du développement et plus particulièrement à accompagner la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre de son Plan national de développement 2021-2025, d’un montant de 59.000 milliards de Fcfa.

L’Inde est le 15ème client de la Côte d’Ivoire, avec 2,2% de la valeur des exportations ivoirienne (187,73 milliards FCFA) et le 4ème fournisseur du pays avec 6,12% de la valeur des importations (476,6 milliards FCFA).

AP/APA

Commentaires
Haut