Sénégal

23 Décembre 2022 – Macky Sall «lève son coude» sur le rapport de la Cour des comptes

APA – Dakar (Sénégal) – La première réaction publique du président Macky Sall sur les scandales soulevés par le rapport de la Cour des comptes sur la gestion financière de la pandémie de Covid-19 est le sujet qui préoccupe l’essentiel des journaux sénégalais reçus vendredi à APA.

Les Echos indiquent que le président Macky Sall « n’exclut pas des suites judiciaires » après les malversations rapportées par la Cour des comptes sur la gestion des fonds destinés à la lutte contre la Covid-19. Présidant le conseil des ministres hier, le chef de l’Etat « charge (son Premier ministre) Amadou Ba d’éclairer l’opinion sur le rapport en vue des suites à donner ».

Cette réaction longtemps attendue fait dire à Vox Populi que « Macky enlève son coude du rapport de la Cour des comptes » mais « refile la patate chaude » à son Premier ministre, « l’exécuteur des décisions présidentielles ». Le Témoin estime aussi que « le chef de l’Etat s’est tout simplement déchargé sur son Premier ministre Amadou Ba ». Ce dernier doit désormais chercher les voies et moyens pour gérer « la patate chaude » puisque plusieurs personnalités du régime sont visées par ledit rapport.

En revanche, « la société civile réclame les têtes des mis en cause et appelle à un rassemblement » pour le 30 décembre prochain. Cette « date-charnière » est choisie par les organisateurs parce qu’elle coïncide à la « veille du discours à la nation du chef de l’Etat », explique Sud Quotidien qui note que la société civile ne réclame pas moins que « l’application des sanctions » dans l’affaire liée au fonds Covid-19, estimé à plus de 700 milliards de dépenses pour la lutte contre la pandémie entre 2020 et 2021.

Libération indique que « des organisations de la société civile investissent la rue » vendredi prochain avec le slogan « Sunuy milliards du rees », « vous ne serez pas rassasiés avec nos milliards volés », une diatribe en wolof lancée aux présumés détourneurs de deniers publics cités dans ce rapport. Ainsi, souligne Vox Populi, la société civile « exige » l’ouverture des douze informations judiciaires demandées par la Cour des comptes, « mais aussi la mise en place d’un comité de suivi desdites recommandations avec l’implication de la société civile ».

L’Observateur analyse de son côté « les contrecoups politiques » des audits des corps de contrôle, comme la Cour des comptes, pour le président Macky Sall. Pour le journal, « la criminalité à col blanc » et « le sentiment d’impunité » risquent de causer « d’énormes conséquences sur les schémas politiques » du chef de l’Etat sénégalais que d’aucuns prêtent des ambitions de vouloir se représenter à une controversée troisième candidature à l’élection présidentielle dont la prochaine au Sénégal est prévue en 2024.

Mais pour mettre fin aux malversations dans la gestion des deniers publics, le directeur de la promotion de la bonne gouvernance, Arona Sarr, estime qu’« il faut des textes réglementaires pour mettre des garde-fous contre les dérives ».

En football, le Comité exécutif de la fédération sénégalaise, évaluant hier le bilan de la participation de l’équipe nationale à la Coupe du monde au Qatar, s’est dit dans Les Echos « satisfait des résultats des Lions », éliminés par l’Angleterre en huitième de finale de la compétition finalement remportée dimanche dernier par l’Argentine devant la France. L’objectif du Sénégal était pourtant d’atteindre les quarts de finale alors que Stades souligne que le Comité exécutif de la fédération « attend le rapport d’Aliou Cissé », le sélectionneur national.

Outre l’aspect sportif, le Sénégal a réalisé d’importantes « retombées financières » dans son parcours au Qatar. La fédération recevra prochainement de l’instance mondiale du football (Fifa) la somme rondelette de « neuf milliards de FCFA » dont une partie sera « réservée au football local », indique dans le quotidien sportif le président de la fédération, Augustin Senghor. Les Echos précisent que cette dernière a déjà reçu près d’un milliard de la Fifa en attendant le virement de sept autres milliards.

ODL/cgd/APA

Commentaires
Haut