Insolite

Chine : Un robot femme nommé PDG d’une société, du jamais vu dans le monde

Les robots ont-ils pris le pouvoir ? Oui, au moins d’une entreprise. En Chine, Net Dragon Websoft, un des plus grands concepteurs de jeux vidéo du pays, a décidé de nommer une certaine Madame Tang Yu aux commandes de sa filiale basée à Fujian dans le sud du pays. Sauf que Tang Yu n’est pas humaine, mais un robot, plus exactement une intelligence artificielle, rapporte Europe 1. C’est la première fois qu’un humanoïde virtuel est nommé à la tête d’une entreprise.

Opérationnelle 24h/24
Pourquoi Net Dragon Websoft, qui pèse plusieurs milliards de dollars, a fait ce choix ? « Tang Yu va nous aider dans le domaine de la gestion et de l’administration ainsi que dans les questions opérationnelles, parce que nous utilisons déjà l’intelligence artificielle lors de nombreux stages afin de développer nos activités », argumente Simone Lung, vice-président de la société fondée en 1999.

Tang Yu devrait contribuer à l’amélioration des tâches de travail et permettre un gain de rapidité dans leur exécution, selon Net Dragon Websoft qui veut croire au management par l’IA. Le robot sera pour ainsi dire toujours opérationnel et n’aura pas besoin de prendre des pauses ou de dormir.

Une PDG non rémunérée
Selon la société chinoise, les qualités de management du robot PDG seront améliorées par ses capacités de stockage de données en temps réel. De quoi prendre les meilleures décisions, à en croire la société. Autre avantage, Tang Yu ne touchera ni salaire, ni prime, ni stock-option.

Cette décision permet à Net Dragon Websoft d’avancer dans le domaine du métavers qui se développe actuellement, en faisant ici une jonction entre l’univers numérique et le monde réel de l’entreprise.

Lire la source

Commentaires
Haut