Politique

Retour au RHDP : l’UDPCI examine son apport dans le jeu démocratique

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), Mabri Toikeusse, a présidé vendredi à Man (Ouest) un séminaire bilan des missions d’évaluation et de remobilisation des structures de base du parti.

Après son retour au Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), le parti au pouvoir en Côte d’Ivoire, le chef de l’Udpci Albert Mabri Toikeusse, précédemment dans l’opposition, est à l’épreuve de l’adhésion de sa base électorale à sa vision.

Ce séminaire dont il a procédé à l’ouverture, précisera-t-il, est une « importante activité (qui) vise à faire le point de la vitalité du parti dans l’ensemble de ses bases au plan national et à tracer les sillons d’un apport à la fois qualitatif et quantitatif dans le jeu démocratique ivoirien ».

« Ensemble, dans la solidarité, nous relèverons tous les défis futurs », assure le président de l’Udpci qui dit « merci aux chefs de cantons et de tribus de la Région du Tonkpi pour la confiance renouvelée » et pour leurs bénédictions.

« Nous nous sommes parlés à Man et nous nous sommes compris », a déclaré Dr Abdallah Toikeusse Mabri. Dans une déclaration, les chefs traditions du Tonkpi, « convaincus de sa sagesse et de sa clairvoyance politique », l’ont félicité pour avoir saisi la main tendue de Alassane Ouattara.

Les chefs traditionnels du Tonkpi l’ont par ailleurs assuré de leur « engagement à le soutenir dans ce choix et ses options ». Pour eux, « il s’agit d’un geste de haute portée sociale qui apaise les cœurs des populations » de la région.

Les membres de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) se prononceront samedi sur les implications du retour de la formation politique au Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) à l’issue d’une réunion du parti. Car, adhérer au Rhdp suppose l’abandon de l’appareil de l’Udpci.

AP/APA

Commentaires
Haut