Education

Renforcement de capacités d’inspecteurs généraux d’Etat

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Entre le 31 mai et le 7 juin 2022, des sessions de formation en contrôle et audit ont eu lieu à Assinie, dans le Sud-Est du pays.

Une centaine d’inspecteurs généraux d’Etat de Côte d’Ivoire ont participé à l’activité organisée par l’Inspection Générale d’Etat (IGE) en liaison avec le Projet d’appui à la gestion économique et financière (Pagef).

Une première session s’est tenue du 31 mai au 4 juin et une seconde du 7 au 11 juin. L’objectif était de permettre à ces agents de s’approprier des guides et manuels de contrôle, mais aussi d’audit interne et externe élaborés dans le cadre d’un processus.

Dans les discussions, il a été rappelé que la nouvelle loi organique relative aux lois de finances vise la transparence, l’efficacité et la redevabilité dans la gestion des affaires de l’Etat. C’est pourquoi, le format du cadre budgétaire a été modifié avec la notion de programme définie comme unité de spécialité du budget. Cette approche comprend l’institution de la pluri-annualité dans la gestion et de nouvelles règles de gestion publique empruntées du secteur privé.

A cet effet, Bamba Ngaladjo, Coordonnateur du Pagef, s’est félicité de la mise en place d’un nouveau cadre comptable de gestion publique avec la juxtaposition de plusieurs cadres comptables (budgétaire, général et analyse des coûts). Pour plus de célérité dans le travail, il a expliqué que la déconcentration de la fonction d’ordonnateur des dépenses en confère désormais les prérogatives à chaque ministre.

Cela a conduit à l’évolution des modes de contrôle réalisés dans les administrations publiques avec l’abandon progressif des contrôles a priori jugés lourds et redondants au profit de l’audit interne et d’autres formes d’évaluation.

Le Pagef est doté d’un budget de 15,96 milliards F CFA dont 13,45 milliards F CFA financés par la Banque africaine de développement (Bad) et 2,51 milliards F CFA par l’Etat ivoirien. Ce projet soutient essentiellement la mise en œuvre du schéma directeur de réformes des finances publiques et le suivi-évaluation du Plan National de Développement (PND).

AP/ls/id/APA

Commentaires
Haut