Revue de presse

14 Février 2022 – École sénégalaise, Barkhane et Kaïs Saïed à la Une en Afrique

APA – Dakar (Sénégal) Par Oumar Dembélé – La crise scolaire au Sénégal, la contre-attaque de la force française Barkhane face aux terroristes implantés à la frontière bénino-burkinabè et le renforcement du pouvoir du président tunisien Kaïs Saïed sont les principaux sujets qui reviennent dans les médias africains visités lundi par APA.

Au Sénégal, la grève des enseignants se poursuit. Pourtant Le Soleil indique que « l’Etat propose 69 milliards de FCFA » pour satisfaire leurs revendications. Cependant, ils jugent ces offres « insuffisantes » alors que « les parents d’élèves haussent le ton ».

Walf Quotidien note que « l’Etat (est) sous pression » là où Sud Quotidien rapporte que les négociations entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants ont été « échec et impasse ». Pour le journal sénégalais, « l’Etat met en avant huit propositions pour un impact de 69 milliards ». Mais « les syndicats affirment n’avoir rien vu de +concret+ ». Ainsi, les mots d’ordre de grève du G7 et du G20 restent « toujours en vigueur dans l’école », qui « s’enfonce dans la crise », ajoute L’AS.

Pendant ce temps, Tribune note que le président Macky Sall est « face à un océan de problèmes ». L’Observateur note que la nomination du Premier ministre se heurte encore devant « le poids de l’attente ».

A la frontière Burkina Faso-Bénin, Wakatsera indique que « la foudre de Barkhane tombe sur 40 terroristes ». « C’est sur le territoire burkinabè voisin du Bénin que les combattants des forces du mal ont été neutralisés, ce jeudi (dernier), par les éléments de la Force française Barkhane, alertés par leurs «partenaires» béninois et burkinabè. 40 terroristes mis hors d’état de nuire, et un pick-up et plus d’une dizaine de motos détruits. Le bilan est sans équivoque », renseigne le quotidien burkinabè.

Le Monde Afrique note de son côté que « le Bénin (est) confronté à l’extension de la menace djihadiste sahélienne » après que « neuf personnes, dont un ancien militaire français, ont été tuées dans un enchaînement d’actes terroristes meurtriers inédit ».

Au Mali, Malijet se fait l’écho de la « montée en puissance des FAMa », les forces armées nationales. En effet, le site malien rapporte que « l’armée cumule les victoires sur l’ennemi ». « Dans leur mission régalienne, les FAMa ont le moral au top, d’où leur montée en puissance et leur abnégation dans la traque contre les terroristes un peu partout sur le territoire national. Elles sont galvanisées en cela avec les nouveaux matériels et équipements acquis dernièrement par les autorités de la Transition ».

Par ailleurs, en Tunisie, le président Kaïs Saïed « étend son pouvoir sur le système judiciaire », d’après France 24, qui fait état d’une « manifestation à Tunis », la capitale, suite à cette décision.

« Le président tunisien Kaïs Saïed a remplacé, dimanche 13 février, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), qu’il a dissout il y a une semaine, par un autre organe « temporaire » et s’est donné le pouvoir de limoger des juges et de leur interdire de faire grève », souligne le média français.

ODL/cgd/APA

Commentaires
Haut