Economie

Mission virtuelle d’information des services : Le Fmi confirme la bonne santé de l’économie ivoirienne

Une mission virtuelle du Fonds monétaire international a eu lieu en Côte d’Ivoire, du 25 janvier au 3 février.
Une équipe des services du Fonds monétaire international (Fmi) dirigée par Luca Antonio Ricci a effectué, du 25 janvier au 3 février, une visite virtuelle en Côte d’Ivoire, pour discuter des progrès économiques récents et des perspectives économiques du pays.

À l’issue de cette visite au cours de laquelle les plus hautes autorités du pays ont été mises à contribution, Luca Ricci a fait une déclaration dans laquelle il a salué la solidité de l’économie ivoirienne.

« L’économie ivoirienne continue de montrer des signes de résilience face à la pandémie et d’une reprise soutenue en 2021. L’inflation a augmenté de manière significative en 2021, à la suite des pressions inflationnistes internationales, en grande partie liées à l’inflation des prix alimentaires. Comme indiqué lors des consultations de 2021 au titre de l’article IV, la croissance économique devrait rester robuste en 2022 ainsi qu’à moyen terme », a-t-il déclaré.

Luca Ricci a aussi soulevé un coin du voile sur les perspectives économiques de la Côte d’Ivoire.

« Eu égard aux risques, du côté positif, les perspectives à moyen terme pourraient bénéficier à la fois de la mise en œuvre d’un programme de réforme solide dans le cadre du Plan national de développement et de la découverte, en 2021, de réserves supplémentaires de pétrole et de gaz. Dans le même temps, l’économie est soumise à des risques baissiers, tels que l’émergence de nouveaux variants de la Covid-19, les perturbations des chaînes d’approvisionnement mondiales, les tensions géopolitiques internationales et le resserrement des conditions des marchés financiers mondiaux avec des conséquences néfastes pour les flux de capitaux vers les marchés émergents et les économies en développement ».

Et d’ajouter : « Les services du Fmi et les autorités ivoiriennes ont convenu que l’une des priorités urgentes reste la nécessité d’améliorer la mobilisation des recettes intérieures. Ceci aiderait à financer les dépenses productives et sociales pour soutenir une croissance forte et inclusive, tout en préservant la viabilité macroéconomique et de la dette ainsi qu’en renforçant la résilience macroéconomique ».

Luca Ricci a, enfin, félicité les autorités ivoiriennes pour la bonne gestion de la crise sanitaire.

« Les services du Fmi notent que malgré la propagation du variant Omicron, le pic de nouveaux cas a été de courte durée et l’augmentation des cas graves et des hospitalisations reste limitée. En effet, les autorités ont pu éviter la mise en place de mesures de confinement perturbatrices dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la Covid-19. Sur le front de la vaccination, des progrès ont été réalisés, avec plus de huit millions de doses administrées à fin janvier. Les autorités prévoient d’accélérer la campagne de vaccination pour administrer cinq millions de doses supplémentaires avant fin février 2022 », a-t-il indiqué.

Source : Sercom Mef

Commentaires
Haut