Gambie

Adama Barrow réélu président de Gambie

APA-Banjul (Gambie) – Dimanche soir, la commission chargée de superviser les élections en Gambie a annoncé la victoire du président sortant à l’issue de l’élection présidentielle qui s’est tenue la veille.

Sauf retournement de situation à la dernière minute, Adama Barrow devrait rester président de la république de Gambie, ce petit payé d’Afrique de l’Ouest anciennement coloniale anglaise et entièrement situé au du Sénégal. Dimanche soir la commission chargée de superviser les élections en Gambie a annoncé la victoire d’Adama Barrow à l’issue de l’élection présidentielle qui s’est tenue dans ce pays d’un plus de deux millions d’habitants samedi 4 décembre.

Des partis politiques menés par l’opposant historique Ousseynou Draboe, qui faisait figure de principal challenger au président sortant, ont contesté les résultats de l’élection et ont accusé la commission électorale de n’avoir pas pris en compte « les violations qui ont entaché » le scrutin.

Dans un point de presse tenu dans la soirée de dimanche à lundi, ces partis ont affirmé que certains de leurs représentants dans les bureaux de vote ont attiré l’attention des présidents des bureaux sur certaines violations, mais que ceux-ci les ont ignorés.

La commission chargée des élections n’a pas annoncé le taux de participation et le parti du président réélu n’a fait aucune déclaration hier soir.

Jusqu’à tard dans la soirée de dimanche, l’opposant Ousseynou Draboe espérait que les résultats annoncés puissent être renversés à la fin du décompte final, lorsque seraient annoncés les chiffres de certains bureaux qui étaient encore attendus dimanche soir.

Les gambiens et les observateurs ont suivi cette élection présidentielle avec beaucoup attention particulière, en raison du fait que ce scrutin soit le premier organisé dans en Gambie après le départ du pouvoir en 2017 de Yahya Jammeh qui avait régné d’une redoutable main de fe sur ce pays, le plus petit de l’Afrique continentale, durant plus de vingt ans

Samedi le candidat Draboe avait appelé les gambiens à rester attaché à la paix civile à l’issue de l’élection qui se déroule en un seul tour à l’issue duquel le candidat ayant réuni le plus grand nombre de voix est déclaré vainqueur.

Pour le candidat toute tension politique postélectorale hypothéquerait gravement l’économie du pays basée essentiellement sur le tourisme.

APA/LOS

Commentaires
Haut