Maroc

07 Octobre 2021 – Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains

APA-Rabat (Maroc)
Le rôle de la Chambre des conseillers, la scène politique nationale, la question du Sahara et la croissance économique sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce jeudi.

+Aujourd’hui Le Maroc+ que c’est à travers la Chambre des conseillers que le monde professionnel, la communauté des affaires, la sphère syndicale, entre autres acteurs représentés, apportent leur contribution à la vie publique et défendent leurs visions et leurs idées, notant que contrairement à une perception largement répandue, la Chambre des conseillers n’a jamais été mise en place pour jouer un rôle de contrepoids à la première.

Le journal explique que l’acte de légiférer des parlementaires est censé être au service de l’ensemble de la Nation et de la communauté avec tous ces acteurs qu’ils soient de simples citoyens lambda, quelle qu’en soit la catégorie socioprofessionnelle, des associations ou des opérateurs économiques, soulignant que la Chambre des conseillers est un complément nécessaire à la première.

De fait et à travers une Chambre de conseillers, le Parlement s’assure ainsi de son caractère parfaitement inclusif, « ce qui est la traduction même de la démocratie », estime-t-il.

Sur un autre registre, +Al Bayane+ fait savoir que les résultats des élections générales ont apporté un changement substantiel à la configuration du champ politique national.

La majorité gouvernementale disposera du temps pour la mise en œuvre des dispositions programmatiques annoncées aussi bien dans le projet du nouveau modèle de développement que dans les annonces de ses constituants, souligne le quotidien, ajoutant que l’attente est grande pour voir affirmer les réformes nécessaires aussi bien dans le domaine social que pour la relance de l’économie et son émergence.

L’espoir est grand pour dépasser les séquelles de la pandémie et assurer une croissance notable et un développement humain conséquent, relève-t-il, estimant que la confiance doit être rétablie dans l’action politique à tous les niveaux.

+Le Matin+ rapporte que le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a nommé l’Italo-suédois Staffan de Mistura en tant que son nouvel Envoyé personnel pour le Sahara marocain, a annoncé mercredi le porte-parole de l’ONU.

Cette nomination intervient après l’aval du Conseil de Sécurité, qui a été officiellement saisi par Guterres. Pour sa part, le Maroc avait exprimé son soutien à cette nomination après sa consultation par le Secrétaire général de l’ONU, il y a plusieurs semaines, ce que les autres parties ont également fait.

M. de Mistura, qui succède à ce poste à l’ancien président allemand, Horst Köhler, a pour mandat de faciliter le processus exclusivement onusien visant à parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis au différend régional sur le Sahara.

+L’Opinion+ relève que la croissance de l’économie marocaine devrait se situer à 5,9% au titre du troisième trimestre de l’année 2021.

Selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP), « cette évolution aurait été favorisée par la hausse de 19,6% de la valeur ajoutée agricole et l’accroissement de 4,2% de celle des activités non-agricoles ». Les branches tertiaires auraient, de leur côté, contribué pour +2,2 points à l’évolution du PIB, portées par la bonne orientation des activités de commerce, de transport, d’hébergement et de restauration.

HA/APA

Commentaires
Haut