Santé

Covid-19 : les variants prolongent la 3e vague en Afrique

APA-Dakar (Sénégal) Par Ibrahima Dione – Les contaminations connaissent une « très forte tendance à la baisse » mais la circulation active des variants, en particulier Delta, allonge la phase critique de la troisième vague sur le continent noir.

La semaine dernière, les infections ont diminué de près d’un quart, soit 23 % d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). « C’est la plus forte chute en l’espace de huit semaines depuis le pic de juillet », a affirmé, ce vendredi, Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Toutefois, les nombreux variants du virus originel localisés en Afrique sont « préoccupants » pour cette spécialiste en Santé publique. A en croire Matshidiso Moeti, il est essentiel de savoir quels mutants circulent et où.

Car seules les réponses à ces questions permettent, a-t-elle indiqué, d’ « élaborer des opérations de riposte efficaces ». La Botswanaise a informé, en outre, que « c’est la raison pour laquelle, avec SANBI (Institut national sud-africain de bioinformatique), l’OMS en Afrique lance un nouveau Centre régional d’excellence pour la surveillance génomique au Cap ».

Le centre, a précisé Matshidiso Moeti, aidera à développer le séquençage et la bioinformatique sur le continent pour la Covid-19 et d’autres maladies. Selon la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, la troisième vague a démontré que les variants peuvent « contrecarrer les efforts de contrôle de la pandémie ». De ce fait, « les pays doivent intensifier la surveillance parce que sans informations sur les génomes, les variants peuvent se propager sans être détectés ».

ID/APA

Commentaires
Haut