Maroc

08 Juillet 2021 – Economie et politique se partagent la Une des quotidiens marocains

APA-Rabat (Maroc) – Les défis posés par les réformes engagées au Maroc, la reprise de l’économie nationale, les consultations politiques Maroc-Israël et l’Expo Dubai-2020, sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce jeudi.

+Aujourd’hui le Maroc+, qui s’attarde sur les défis « juridico-législatifs » posés par les réformes engagées au Maroc, souligne l’impératif d’éliminer toutes les « anomalies juridiques » qui peuvent demain constituer des sources de « blocage » aux réformes importantes menées par le Royaume.

En plus de leur caractère structurant et de leur complexité, les nombreuses réformes « lourdes », déjà lancées ou qui seront entreprises incessamment dans des secteurs et domaines névralgiques, « posent à l’administration et à l’État de manière générale un grand défi d’ordre juridico-législatif », estime le journal.

+L’Economiste+, qui évoque la relance de l’économie nationale, relève « un air de bonne reprise » dans l’atmosphère.

Après une grosse période de réanimation, les machines refonctionnent, une hausse de 7,2% du PIB est prévue au troisième trimestre, et le nec plus ultra, la production de vaccin anti Covid bientôt lancée, note l’éditorialiste.

Cette reprise n’est pas le fruit du hasard : le Maroc a su gérer la crise épidémique de covid-19 en obtenant des résultats satisfaisants, grâce à « plusieurs décisions judicieuses » qu’il a prises, constate-t-il.

+Le Matin+ rapporte que l’ambassadeur, Directeur général des Affaires politiques au ministère des Affaires étrangères, Fouad Yazourh, a eu, mercredi à Rabat, un entretien avec le Directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères, Alon Ushpiz, en visite de travail au Maroc à la tête d’une délégation de son pays.

Lors de cet entretien, les deux responsables ont procédé à un état des lieux des relations bilatérales et examiné les moyens de donner du contenu à cette coopération dans les domaines politique, économique, culturel et humain et ce, conformément à l’accord trilatéral Maroc-USA-Israël, signé en décembre 2020, fait savoir le quotidien.

+Bayane Al Yaoum, cite une déclaration de la Commissaire Générale de la Section marocaine, Nadia Fettah Alaoui, qui a affirmé que l’Expo 2020 Dubaï constitue une opportunité unique de créer un temps fort d’expression pour le Royaume sur la scène internationale et de promotion des talents marocains.

Selon elle, cette exposition sera l’un des premiers rassemblements d’envergure mondiale depuis l’apparition de la pandémie, estimant qu’il s’agit d’une raison de plus pour le Maroc pour être présent parmi les 190 pays participants, pour partager sa vision ambitieuse d’un avenir durable, et apporter sa contribution aux efforts et à la collaboration mondiale pour une relance économique post-Covid.

HA/APA

Commentaires
Haut