Sécurité

Boko Haram confirme la mort d’Abubakar Shekau

APA-Lagos (Nigeria) – Le groupe jihadiste Boko Haram a confirmé la mort de son leader historique Shekau lors de combats avec le groupe rival de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap).

Dans une vidéo envoyée à l’Agence France Presse (AFP), le nouveau chef présumé Bakura Modu dit Sahaba, a demandé à « Allah de bénir l’âme de Shekau », mort « en martyr » et accuse le chef de l’Iswap, « Abu Musab Al-Barnawi, cet agresseur pervers », de l’avoir tué.

Dans son message, Sahaba appelle à se venger contre le groupe rival, qui a fait scission de Boko Haram en 2016.

L’Iswap avait annoncé il y a une dizaine de jours avoir tué Abubakar Shekau, chef historique du groupe depuis la mort du fondateur Mohammed Yusuf en 2009. Cerné par les combattants rivaux dans la forêt Sambisa, dans le nord-est du Nigéria, Shekau aurait activé sa ceinture explosive pour éviter de se faire capturer.

La mort de Shekau constitue un triomphe pour le groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest né en 2016 d’une scission avec Boko Haram, auquel il reproche notamment des meurtres de civils musulmans.

Devenu incontournable, il est devenu le groupe jihadiste dominant dans le nord-est du Nigeria, multipliant les attaques d’ampleur contre l’armée nigériane.

CD/APA

Commentaires
Haut