Education

Le FDFP engage des réformes organisationnelles

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le Fonds de développement de la formation professionnelle (FDFP) de Côte d’Ivoire, engage des réformes organisationnelles en vue d’une meilleure performance à l’effet de réaliser efficacement ses missions.

La reconstruction du FDFP est un enjeu auquel le secrétariat général de la structure publique fait face à travers une stratégie progressive et inclusive associant l’ensemble des compétences de l’institution.

Dans ce contexte, l’organisation, les ressources humaines, les produits et services, le système d’information, et les infrastructures ont fait l’objet d’une batterie de réformes destinées à les hisser aux meilleurs niveaux de référence.

Au plan de l’organisation, les directions sectorielles sont passées de 8 à 4 afin de mieux apprécier les réalités et exigences des environnements interne et externe, indique une note interne.

Suite à cette réforme, le FDFP dispose aujourd’hui d’une direction des Ressources financières, du Développement interne et des Ressources humaines, de l’Informatique et des Systèmes d’Information et de la production.

L’outil de production du FDFP, lui, épouse la segmentation des clients (cotisants et non cotisants) grâce à quatre départements chargés des Grandes entreprises (GE), des PME et de la Population active, du Développement local et du Développement externe.

Avec cette organisation rafraîchie et un maillage territorial renforcé, le FDFP a atteint l’objectif majeur de recentrer l’institution sur l’ « ingénierie pédagogique », son cœur de métier.

Pour le FDFP, il s’agit de mobiliser les énergies autour de performances reconnues dans le cadre d’un transfert de compétences à une nouvelle génération. Ce qui requiert la création de départements, un palier intermédiaire de responsabilité.

Cela vise par ailleurs à renforcer la motivation et l’efficacité des équipes. Au sujet des Ressources humaines, le secrétariat général a hérité d’un effectif vieillissant avec une moyenne d’âge supérieure à 45 ans et le tiers des effectifs âgé de plus de 50 ans.

Mais, avec l’accord du Comité de gestion, le secrétariat général a procédé au recrutement d’une vingtaine de collaborateurs suivant une procédure rigoureuse confiée à un cabinet de la place.

Les 20 meilleurs profils identifiés ont été retenus et formés durant une année d’apprentissage (le métier du FDFP, spécifique, ne s’enseigne dans aucune école) avant d’être intégrées au personnel.

Un autre recrutement est en cours. Selon le FDFP, tout cela est associé à une politique sociale impliquant la prise en charge médicale, l’assurance, le système d’évaluation du personnel assorti de cycles de professionnalisation.

Concernant les produits et services, dès son arrivée à la tête du FDFP, le secrétaire général a engagé ses équipes à réduire les délais de traitement des dossiers et de remboursement de façon significative.

Sur ce point, les montants décaissés, les niveaux de satisfaction des opérateurs de formation en constituent d’éloquents témoignages. L’offre de services vise aujourd’hui un maillage plus étroit du territoire avec des produits toujours plus proches des attentes des bénéficiaires de formations.

En faveur du repositionnement des entreprises, plusieurs projets ont été agréés à travers une nouvelle modalité d’achat de la formation (AMI) initiée en 2020, dans le cadre d’un programme d’appui à la redynamisation des entreprises dans le contexte de la crise sanitaire (Covid-19).

Ces projets ont permis l’attribution de marchés à 60 cabinets de formation qui ont pu maintenir leurs activités malgré les restrictions dues à la crise sanitaire, ainsi que la redynamisation de 500 entreprises dont 350 PME et 150 GE.

Porté à la tête du FDFP en avril 2019, M. Ange Léonid Barry-Battesti a réalisé un diagnostic au terme duquel de grosses faiblesses et des menaces importantes ont été identifiées.

Pour y faire face, il fallait que l’institution fasse sa mue. Après plus de 28 ans d’existence, il convenait de se définir les meilleures conditions de performance à l’effet de réaliser efficacement ses missions.

Dans cette veine, le Fonds de développement de la formation professionnelle a pu se repositionner dans le dispositif national de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.

AP/ls/APA

Commentaires
Haut