Sénégal

25 Mars 2021 – La politique résume l’actualité sénégalaise

APA-Dakar (Sénégal) Par Edouard Touré – Les quotidiens sénégalais reçus, ce jeudi à APA, accordent un traitement de faveur aux sujets relatifs à la politique.

« Organisation des (élections) locales-La majorité opte pour février 2022 », titre L’As.

Ce journal rapporte que la commission restreinte du dialogue politique a organisé hier une rencontre avec la Direction générale des élections (DGE) afin d’être édifiée sur les différentes étapes du processus devant mener aux élections locales et décider ensemble de la date du scrutin.

« Malheureusement, souligne L’As, faute d’accord entre les différents acteurs, il appartiendra désormais au Gouvernement (qui opte pour mars 2022) de trancher la question ».

« Les locales reportées, le Front de résistance nationale (FRN) dénonce une énième forfaiture…et met en garde le pouvoir contre d’éventuelles conséquences », informe Vox Populi.

A propos de ces élections locales et départementales, Le Quotidien note : « Encore un report ».

Nos confrères indiquent que le Conseil des ministres a prorogé le mandat des maires et présidents de Conseils départementaux.

Sud Quotidien revient sur le recours en annulation des poursuites contre le leader de Pastef et informe que « l’affaire Sonko retourne à l’Assemblée ».

« Le bureau de l’Assemblée nationale qui avait examiné et mis sur pied une commission ad hoc pour la levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko (accusé de viols par une masseuse, Adji Sarr), vient d’être saisi à nouveau par des députés de l’opposition. Cette fois, c’est une question de requête en annulation de la même procédure enclenchée qui est déposée sur la table du bureau du président de l’Assemblée nationale », explique Sud Quotidien.

« Conséquences des manifestations-Sonko-Adji Sarr, les victimes collatérales. Plus de 2 mille emplois suspendus à Total. Les pertes estimées à plusieurs milliards Fcfa. Des travailleurs contractuels à Auchan licenciés », détaille L’Observateur.

Ce journal parle également de la liberté provisoire accordée à Guy Marius Sagna, Clédor Sène et Assane Diouf.

A la Une de Vox Populi, Amadou Guèye, membre du Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D, opposition et société civile) affirme : « Impossible que Karim (Wade) et Khalifa (Sall) bénéficient d’une amnistie et…continuent de prétendre à la magistrature suprême ».

« C’est fini pour Karim », soutient l’ancien ministre libéral, Farba Senghor, dans Walf Quotidien qui, sur ce qu’il appelle « chasse aux Sénégalais de Gambie, titre : « Retour de bâton ! Effet boomerang de France dégage ».

« Artisanat-Macky Sall veut un projet spécial pour les jeunes », titre Le Soleil.

TE/APA

Commentaires
Haut