Sénégal

16 Mars 2021 – La polémique AstraZeneca en vedette dans la presse sénégalaise

APA – Dakar (Sénégal) Par Oumar Dembélé – Les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA traitent principalement de la controverse née de l’administration du vaccin contre la Covid-19 produit par le laboratoire suédo-britannique AstraZeneca.

« Astra gênes et cas » ou « Astra gênant cas ». L’Observateur et Le Quotidien se passent le mot dans leurs Unes à propos du controversé vaccin dont plusieurs pays en Europe ont suspendu l’utilisation.

Pour le cas sénégalais, L’Observateur souligne que les spécialistes sont « écartelés entre fausse imputabilité et principe de précaution ». Quelqu’un comme le professeur Tandakha Ndiaye, immunologue, recommande à la Une du Soleil de « poursuivre la campagne avec le vaccin AstraZeneca ».

D’ailleurs, note L’Observateur, l’État sénégalais poursuit cette campagne et « parle même de satisfaction par rapport au rythme ». Cependant, des cas de « malaise grave chez des personnes âgées » sont pointés sur les réseaux sociaux, mais « officiellement inconnus des services de santé », ajoute le journal privé.

Quoi qu’il en soit, croit savoir L’AS, AstraZeneca est « le vaccin de la polémique ». Si la France, l’Allemagne et l’Italie ont entre autres suspendu son administration, l’OMS recommande pour sa part de la poursuivre, selon le même journal.

Face au doute permanent, le quotidien national Le Soleil note en revanche que « l’humanité (est) loin d’entrevoir le bout du tunnel » à cause de la troisième vague et la multiplication des variants de la du nouveau coronavirus.

Sur la situation sociopolitique, L’AS informe qu’un front pour la défense de la République est « en gestation ». Son champ d’action concernera les libertés d’opinion et le respect des institutions contre la violence.

A propos de la candidature de substitution pour la présidentielle de 2024 dans le camp du pouvoir, Walf Quotidien note que « les +clandestins+ sortent du Macky », affichant notamment Alioune Badara Cissé (médiateur de la République), Mahammad Dionne (ex-PM) et Idrissa Seck (président CESE).

Pendant ce temps, Le Quotidien s’interroge sur l’apport que pourrait avoir le doyen Amadou Makhtar Mbow, 100 ans, pour le chef de l’Etat pour « reprendre en main » la situation dans le pays : « Et si Mbow sauvait le Soldat Sall ? ».

Toutefois, Sud Quotdien semble dire que Macky Sall ne s’avoue pas vaincu : « Gestion de la période post-crise : le double jeu de Macky ».

En revanche, Dr Babacar Diop (opposition) fait savoir dans Vox Populi qu’il « n’y a pas de compromis possible sur nos revendications. Macky Sall doit les satisfaire impérativement pour un retour définitif de la stabilité ».

En football, Record reprend le désormais premier vice-président de la Caf, le Sénégalais Augustin Senghor, qui note que « cette équipe va bâtir une confédération forte ».

En aval, le journal titre sur le déplacement de Teungueth FC à Alger où « les Rufisquois dos au mur » vont croiser ce soir le Mouloudia qui les avaient battu à l’aller, à Thiès, sur 0-1. Pour Stades, cette quatrième journée représente pour Teungueth FC « sa survie » dans les phases de poule de la Ligue des champions africaine.

ODL/cgd/APA

Commentaires
Haut