Microfinance

Lancement à Abidjan d’une offre de paiements échelonnés de smartphones

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Baobab+, une institution de microfinance, leader sur les services financiers en Côte d’Ivoire, offre des paiements échelonnés de smartphones Samsung, en partenariat avec ce géant sud-coréen de l’électronique.

Cette offre, qui concerne actuellement la Côte d’Ivoire et le Sénégal, a été présentée vendredi soir à Abidjan, par Pauline Salançon, PDG de Baobab+ Côte d’Ivoire, devant plusieurs personnalités, dans un hôtel de la place.

Avec ce partenariat entré en vigueur le 1er mars, ces deux firmes ambitionnent de démocratiser l’acquisition des smartphones en levant le frein du prix grâce à un paiement progressif par mobile money, sur une durée de 3 à 6 mois.

Ce partenariat s’est fait à travers l’application Knox, intégrée dans ces smartphones et permettant de contrôler à distance le téléphone, de pouvoir le « bloquer si jamais le client ne paie pas » à temps, a indiqué Mme Pauline Salançon.

Une fois le paiement achevé, le téléphone revient définitivement à l’acheteur qui signe au préalable un contrat, contenant les modalités de remboursement, avant de prendre le smartphone, a-t-elle fait savoir.

« Si jamais il ne paie pas, son téléphone se bloque et il ne peut plus l’utiliser, sauf pour pouvoir nous téléphoner sur le call center et dès qu’il paie de nouveau, son téléphone est débloqué et il peut l’utiliser » via la technologie knox, a-t-elle précisé.

La pandémie de Covid a accru la numérisation des pratiques, cependant les smartphones restent des produits loin d’être accessibles à tous et « notre cible, c’est toute personne qui n’a pas les moyens d’acheter cash un smartphone mais qui veut avoir un téléphone de bonne qualité », a-t-elle ajouté.

Pour Arnaud N’Guessan, responsable des ventes de Samsung en Côte d’Ivoire, « c’est un partenariat qui se veut fructueux pour les utilisateurs ». Concernant l’achat, l’intéressé devra se rendre dans l’une des agences de la microfinance.

La solution knox, une plateforme ultra sécurisée, permet d’envoyer une notification au client pour lui signifier son retard de paiement, selon M. N’Guessan. Grâce à ce partenariat, ces deux firmes deviennent les premiers à permettre l’achat progressif de smartphones en Côte d’Ivoire.

Avec comme objectif d’atteindre 12 000 accès offerts d’ici la fin de l’année 2021, cette microfinance, en tant qu’entreprise sociale, veut offrir le digital comme un outil permettant de proposer des contenus adaptés à différents types de besoins.

La microfinance envisage très prochainement d’étendre cette offre à Madagascar puis à trois autres pays d’Afrique subsaharienne, notamment le Mali, le Nigeria et la République démocratique du Congo (RDC).

En vue d’offrir un accès à l’énergie, elle offre également des versements échelonnés. Elle accompagne notamment les foyers et les micro-entrepreneurs dans leur autonomie énergétique à travers la distribution de kits solaires, dont 220 000 foyers sont déjà équipés en zones rurales.

A cette vocation première s’ajoute cette offre d’appareils numériques, dont plus de 80 000 foyers ont déjà été équipés, avec une visée éducative et professionnelle. C’est dans ce cadre que cette filiale française distribue désormais ces smartphones.

AP/ls/APA

Commentaires
Haut