Décès

L’Afrique rend hommage à Hamed Bakayoko

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Plusieurs personnalités africaines dont des chefs d’Etat ont salué la mémoire du premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko, ce « grand serviteur de l’Etat », décédé mercredi en Allemagne des suites d’un cancer.

« Avec la disparition du premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko, le Burkina Faso perd un ami, un frère attaché à la vitalité des relations historiques entre nos deux pays », a écrit Roch Marc Christian Kaboré, le président Burkinabè sur son compte officiel Facebook consulté jeudi par APA.

Poursuivant, le numéro un Burkinabè a « salué la mémoire de cet homme d’Etat qui a mis, sans relâche, son énergie et son talent au service des ivoiriens et de la Côte d’Ivoire ».

« C’est avec une immense douleur que j’ai appris ce jour le décès du Premier ministre de Côte d’Ivoire, M. Hamed Bakayoko », a renchéri le président togolais, Faure Gnassingbé, voyant en Hamed Bakayoko « un homme d’État hors pair, dévoué à la tâche et rigoureux au travail s’en est allé ».

L’ancien président ivoirien Henri Konan Bédié dit avoir appris avec « consternation » le décès du premier ministre de Côte d’Ivoire.

« Avec la disparition de M. Hamed Bakayoko, la Côte d’Ivoire perd un homme de convictions et de compromis », conclut M. Bédié, également leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition).

« La disparition du premier ministre Hamed Bakayoko est ressentie par le président Laurent Gbagbo comme celle d’un ancien collaborateur et d’un jeune frère », écrit Assoa Adou du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) tendance Gbagbo ou rien (GOR), ajoutant que le FPI et son président s’associent à la douleur qui étreint son épouse, ses enfants, sa famille biologique et sa famille politique ».

« Mon frère Hamed Bakayoko, notre douleur est immense, notre peine absolue… Tu fus un grand serviteur de la Côte d’Ivoire », a écrit à son tour, Patrick Achi qui assure l’intérim du premier ministre ivoirien.

De son côté, Charles Blé Goudé, l’ancien ministre de la jeunesse de Laurent Gbagbo dit retenir de feu Hamed Bakayoko « un homme qui aura été loyal à son mentor jusqu’au bout, un repère et un soutien pour de nombreux jeunes ivoiriens». M. Blé a ajouté qu’il a servi la Côte d’Ivoire « en restant fidèle à ses convictions ».

Le premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko est décédé mercredi en Allemagne des suites d’un cancer à l’âge de 56 ans, huit mois après le décès de son prédécesseur Amadou Gon Coulibaly.

LB/ls/APA

Commentaires
Haut