Côte d'Ivoire

11 Mars 2021 – La presse ivoirienne pleure Hamed Bakayoko

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le décès du Premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko est le principal sujet qui domine la Une des journaux ivoiriens qui pleurent un ancien confrère dans leur édition respective parue jeudi dans le pays.

«La Côte d’Ivoire en deuil : Hamed Bakayoko hélas », regrette à sa Une, le journal pro-gouvernemental Fraternité Matin. Ce journal à capitaux public poursuit en dressant le parcours «d’un enfant du peuple et un modèle pour la jeunesse ».

Quant au quotidien Le Patriote, un journal créé par l’illustre disparu, il reste sans voix présentant une Une noire où il est inscrit «Hambak» qui est le surnom du premier ministre Hamed Bakayoko.

Dans la même veine, Le Nouveau Réveil, un quotidien proche de l’opposition ivoirienne barre en Une « La Côte d’Ivoire de nouveau en deuil : La nation pleure le PM Hamed Bakayoko».

De son côté, L’Intelligent d’Abidjan, un journal indépendant estime « qu’un grand fils de la Côte d’Ivoire s’est éteint hier ». Le Bélier Intrépide, un autre journal de l’opposition rapporte que « huit mois après le décès du PM Amadou Gon, Hamed Bakayoko a tiré sa révérence hier ».

« Ham not Back», indique pour sa part, le Quotidien Indépendant L’inter révélant «Qui était l’homme ». « Soir Info», un autre journal indépendant annonce que « Hamed Bakayoko est mort », soulignant « la réaction de Ouattara ».

Dans le même registre, Le Matin, un journal proche du pouvoir s’interroge. « Hamed Bakayoko, pourquoi ?», écrit ce journal, là où L’Expression, un quotidien lui-aussi proche du parti présidentiel ivoirien placarde en Une: « Adieu Hamback, l’homme aimé de tous ».

Le premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko est décédé mercredi en Allemagne des suites d’un cancer à l’âge de 56 ans, huit mois après le décès de son prédécesseur Amadou Gon Coulibaly.

LB/ls/APA

Commentaires
Haut