Politique

Présentation à Abidjan du mode opératoire des législatives ivoiriennes

APA-Abidjan ( Côte d’Ivoire) – La Commission électorale indépendante ( CEI), l’institution chargée d’organiser les élections en Côte d’Ivoire, a présenté mardi à Abidjan le mode opératoire du scrutin législatif ivoirien du 06 mars prochain aux candidats retenus pour cette élection, a constaté APA sur place.

« Nous sommes là pour que nous ayons une compréhension égale des règles du jeu. Nous allons parler du mode opératoire du scrutin législatif qui est l’ensemble des règles qui déterminent l’exécution de cette élection. Nous allons passer au peigne fin toutes vos inquiétudes », a assuré Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, le président de la CEI dans un discours d’ouverture de cet Atelier.

Poursuivant, il a invité avec insistance les candidats à cette élection à « être vigilants » et à avoir des représentants dans les bureaux de vote. « L’élection ne s’accommode pas avec la violence. Il n’y a pas de place pour la violence », a soutenu le président de l’organe électoral ivoirien.

Par ailleurs, il a conseillé aux candidats qu’en cas de contentieux, « il faut commencer par nous saisir avant le Conseil constitutionnel». En outre, M. Coulibaly a fait savoir que «le contentieux de l’élection porte sur la sincérité du vote et non sur les irrégularités ».

Avant lui, Carole Flore-Smereczniak, la représentante résidente du Programme des Nations-Unies ( PNUD) en Côte d’Ivoire, a estimé que cet atelier contribuera au renforcement de la transparence du processus électoral ».

« Je vous encourage à vous approprier les règles du jeu », a-t-elle conseillé aux candidats, souhaitant que ces élections législatives soient apaisées et transparentes. Pour sa part, Sourou Koné, le premier vice-président de la CEI a présenté dans une communication, le mode opératoire de ce scrutin législatif.

« Le scrutin commence à 08h et se termine à 18h (heure locale et GMT). Les membres de la CEI doivent s’abstenir de toute déclaration à la presse… Les bulletins de vote comportant des ratures et dont les choix sont à cheval entre plusieurs candidats sont invalides », a entre autres, expliqué M. Koné.

Il a conclu en appelant avec insistance les candidats à avoir également des représentants dans les centres de compilation en plus des bureaux de vote. La campagne électorale de l’élection législative ivoirienne du 06 mars prochain débutera le 26 février 2021 à 00h et s’achèvera le 04 mars 2021 à minuit.

Pour ce scrutin législatif du 06 mars prochain, 255 sièges sont à pourvoir dont 169 dans des circonscriptions uninominales ( un seul siège) et 36 dans des circonscriptions où les électeurs votent pour des listes composées d’autant de candidats que de sièges à pourvoir.

LB/ls/APA

Commentaires
Haut