Football

Real Madrid : La clé du 34e sacre

Photo : DR

Le Real Madrid avait besoin d’une victoire face à Villarreal lors de la 37e journée pour remporter son 34e titre d’Espagne qui lui tendait les mains depuis la reprise de la Liga. Mission accomplie pour Zinedine Zidane et ses joueurs qui sont champions avant l’ultime journée de la Liga.

Pour la première fois de l’histoire du football espagnol, le champion a savouré son titre dans un stade vide à cause de la pandémie de coronavirus. Une crise sanitaire qui a profité aux Merengues qui ont aligné 10 victoires lors de leurs dix derniers matches, soit 30 points sur les 30 possibles, contrairement à leur grand rival, le Fc Barcelone, qui n’a enregistré que 21 points (6 victoires, 3 nuls et une défaite).

C’est l’une des clés d’un sacre qui n’était pas donné pour Marcelo et ses coéquipiers qui ont connu un début de saison difficile. Six buts encaissés lors des quatre premières journées. En plus des contre-performances sur le terrain, les mauvaises nouvelles s’enchaînent dans le vestiaire. Outre une rupture des ligaments croisés pour Marco Asensio, le Real est privé de sa recrue phare, le Belge Eden Hazard.

Heureusement pour les Madrilènes, ils disposent sur leur banc d’un technicien expérimenté qui connaît bien la maison. Revenu aux affaires après deux saisons (2016 à 2018), Zinedine Zidane est le seul à ne pas paniquer, malgré la situation difficile que vit le club. L’ancien capitaine des Bleus reste fidèle à ses idées et ses choix, en dépit des critiques.

Un système de 4-3-3 avec des latéraux très offensifs qui finit par produire les résultats escomptés. « Zidane est la clé. Nous croyons en lui et en son travail. Chaque fois qu’il vient, ce qu’il touche devient de l’or. Il est unique », a déclaré le capitaine Sergio Ramos.

Le club phare de Mardid établit une performance de 15 journées consécutives sans la moindre défaite, entre octobre et février, pour tenir le rythme du Fc Barcelone. Et dans le jeu, le Real montre de vrais signes positifs. Offensivement, il revient, mais surtout défensivement : 23 buts encaissés en 38 journées ! Les symboles sont les joueurs clés qui retrouvent aussi leur meilleur niveau : Thibaut Courtois, le portier, redevient une muraille infranchissable dans les cages; Sergio Ramos, le capitaine souvent décisif; le duo créateur Toni Kroos-Luka Modric brille à nouveau… Et Karim Benzema s’épanouit en chef d’orchestre.

L’attaquant français réalise l’une de ses plus belles saisons sous les couleurs du Real Madrid avec 21 buts inscrits et 8 passes décisives. Depuis la reprise du championnat espagnol, il a inscrit 7 buts en 10 matches. Une performance qui a pesé dans la balance, alors que le Real Madrid sortait du confinement à la deuxième place du championnat derrière le Fc Barcelone.

Enfin, il faut le reconnaître, si le Real Madrid a gagné ce titre sans pour autant avoir totalement brillé, c’est également par la faute au Fc Barcelone qui n’a pas su jouer le coup. Deux longueurs d’avance pour les Catalans à la reprise de la Liga, après la crise sanitaire, ce n’était pas grand-chose, mais cela paraissait suffisant au vu du calendrier à venir des deux clubs.

Sauf que les coéquipiers de Messi, en plus de se déchirer en interne, n’avaient pas récupéré des longues vacances forcées à la reprise, le 13 juin dernier. Plusieurs points lâchés successivement tandis que le Real faisait le plein.

Et au final, à force de donner le bâton pour se faire battre, les Barcelonais ont réussi à offrir le titre à une formation madrilène que beaucoup annonçaient, au mieux, en reconstruction. Avec ce 34e sacre, le Real Madrid accentue l’écart avec son grand rival qui n’en compte que 26.

Commentaires
Haut