Communiqué de presse

Cargill poursuit ses efforts de protection des enfants dans les chaînes d’approvisionnement directes de cacao dans le monde

SCHIPHOL, Netherlands, May 12, 2020/ — Progrès vers la mise en place de Mécanismes de Surveillance et de Remédiation du Travail des Enfants (CLMRS) dans tous les pays où Cargill (www.Cargill.com) s’approvisionne directement en cacao d’ici 2025 ; Cargill et International Cocoa Initiative (ICI) étendent les CLMRS au Ghana, et produisent également la première approche industrielle, pour lutter contre les risques de travail des enfants au Cameroun ; En Côte d’Ivoire, Cargill a lancé un nouveau programme avec son partenaire l’ONG Save the Children pour favoriser la formation et l’esprit d’entreprise des jeunes menacés par le travail des enfants ; En Indonésie, Cargill s’associe à Save the Children pour établir un CLMRS adapté localement.

Dans le cadre des efforts en cours pour lutter contre le travail des enfants dans le secteur du cacao, Cargill s’appuie sur les partenariats existants pour étendre la portée de ses mécanismes de surveillance et de remédiation du travail des enfants (CLMRS). Parallèlement à l’International Cocoa Initiative (ICI) (www.CocoaInitiative.org), Cargill a lancé des programmes au Ghana et au Cameroun, complétant les travaux déjà en cours en Côte d’Ivoire. Cargill a également lancé des programmes supplémentaires avec un de ses partenaires, l’ONG Save the Children (www.SavetheChildren.net). Après avoir réalisé une évaluation adaptée des risques, la société met en place un CLMRS adapté localement en Indonésie. En janvier 2020, un programme a également été lancé en Côte d’Ivoire sur la formation et l’esprit d’entreprise des jeunes à risque dans les communautés cacaoyères. Il s’agit de jalons supplémentaires dans le parcours de Cargill vers la mise en place d’approches de surveillance et de remédiation du travail des enfants dans ses cinq pays fournisseurs directs de cacao d’ici 2025. À ce jour, ces efforts ont atteint 58 000 planteurs en Afrique de l’Ouest.

Cargill travaille avec les communautés de producteurs de cacao pour identifier, remédier et prévenir le travail des enfants grâce à des interventions communautaires, l’accès à l’éducation, à la formation et aux initiatives d’entrepreneuriat. L’entreprise adapte CLMRS pour répondre aux besoins uniques de chaque communauté afin d’augmenter l’impact.

« Le Bien-être Communautaire est un objectif à long terme et la lutte contre le travail des enfants est la pierre angulaire de notre vision d’une chaîne d’approvisionnement du cacao plus durable », a indiqué Taco Terheijden, directeur durabilité cacao & chocolat, Cargill. « Nous devons nous assurer que les solutions que nous recommandons sont pertinentes, appropriées et évolutives. La collaboration avec des ONG partenaires qui ont une longue expérience dans ces pays d’origine est la clé pour garantir l’efficacité de nos efforts et qu’aucun enfant ne soit laissé pour compte. »

Au cours de l’année écoulée, Cargill, en collaboration avec des partenaires experts sur le terrain, a lancé plusieurs nouvelles initiatives pour identifier et combattre les causes profondes du travail des enfants dans les communautés cacaoyères où Cargill s’approvisionne directement en cacao.

Au Cameroun, Cargill travaille depuis septembre 2019 avec un partenaire de longue date, ICI, pour établir un CLMRS dans le pays – ce qui en fait le premier fournisseur de cacao à le faire. Soutenu par une subvention du gouvernement néerlandais, un programme pilote a déjà atteint 4 000 planteurs, et prévoit de l’étendre davantage d’ici la fin de 2020.

« En travaillant directement avec les coachs et les coopératives agricoles, le programme pilote a été conçu dans le cadre d’une approche fondée sur les risques – surveiller tous les ménages et les planteurs de la communauté par rapport aux indicateurs de risque tels que la présence d’une école locale ou le nombre d’enfants dans le ménage, » Explique Matthias Lange, Directeur des Politiques et Programmes de l’International Cocoa Initiative. « Cette approche nous permettra d’identifier les communautés les plus exposées au travail des enfants et d’élaborer des plans de remédiation en conséquence. »

Au Ghana, Cargill travaille avec ICI et CARE (www.CARE-international.org), une ONG partenaire de longue date, pour introduire une approche communautaire du CLMRS qui implique de former les femmes et les jeunes à mener des enquêtes sur le travail des enfants et à coordonner les systèmes de collecte de données dans leurs propres communautés. Sur la base de ces données, des plans de remédiation spécifiques peuvent être élaborés pour faire face aux incidents de travail des enfants. Actuellement, l’effort atteint plus de 8 000 planteurs dans 56 communautés. La prochaine étape consiste à étendre l’initiative à l’ensemble des plus de 150 communautés de producteurs de cacao au Ghana où Cargill s’approvisionne directement en cacao.

In Indonésie, avec son partenaire Save the Children, Cargill met en œuvre un nouveau programme CLMRS dans les communautés Sulawesi du Sud de Bone et Wajo. Le programme fait suite à une première évaluation des risques du travail des enfants dans la chaîne d’approvisionnement indonésienne. Inspiré du modèle des comités communautaires de protection de l’enfance (CBPC), ce programme constituera une solide approche de surveillance et de remédiation conçue pour protéger les enfants et favoriser leurs droits.

« Pour lutter efficacement contre le travail des enfants, il est essentiel que nous travaillions avec les familles identifiées pour comprendre pourquoi et comment, elles comptent sur le travail des enfants, » indique Perry Yeatman, responsable des partenariats à Save the Children. « Avec l’aide des communautés locales qui interagissent directement avec les planteurs, nous espérons atteindre jusqu’à 20 000 planteurs indonésiens d’ici trois ans. »

Également en partenariat avec Save the Children, Cargill en Côte d’Ivoire, met en œuvre un programme pour les jeunes (14-17 ans) pour recevoir un encadrement et une formation professionnelle. Cargill a identifié plus de 500 jeunes non scolarisés à risque de travail des enfants grâce à son CLMRS en Côte d’Ivoire, mis en œuvre en partenariat avec ICI. Le programme entraînera une réduction du travail des enfants chez les jeunes et leur fournira de précieuses compétences pratiques pour la vie adulte.

Dans le cadre de l’objectif de Bien-être communautaire de Cargill Cocoa & Chocolate, l’entreprise s’engage à veiller à ce que des mécanismes de surveillance du travail des enfants basés sur les besoins régionaux et locaux soient en place au Brésil, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Ghana et en Indonésie d’ici 2025, ainsi que des mesures correctives et des interventions communautaires qui améliorent directement le bien-être des enfants. Améliorer le bien-être communautaire pour créer des communautés de cacao prospères où les enfants restent en sécurité, achèvent leurs études et se réalisent, est l’un des cinq objectifs de développement durable de l’entreprise. Cela fait partie de la promesse plus large de Cargill Cocoa Promise (https://bit.ly/2SYUQXl) et de l’engagement de l’entreprise à améliorer la vie d’un million de producteurs de cacao et de leurs communautés d’ici 2030.

Distributed by APO Group on behalf of Cargill.

Commentaires
Haut