Mines

Secteur aurifère : la Côte d’Ivoire projette un chiffre d’affaires d’environ 641 milliards FCFA en 2020

sidi-tiemoko-touré-ministre-communication-porte-parole

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – La Côte d’Ivoire projette un chiffre d’affaires d’environ 641 milliards de Fcfa dans le secteur aurifère en 2020 contre 622 milliards Fcfa réalisés l’année précédente, a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement ivoirien Sidi Touré, à l’issue d’un Conseil des ministres.

Répondant à une question d’un journaliste, M. Sidi Touré a dévoilé que relativement au chiffre d’affaires portant sur l’or, le montant réalisé en 2019 était de 622 milliards Fcfa, mais « en 2020 la projection s’étend sur environ 641 milliards Fcfa ». Or, en 2018, le pays était à 452 milliards Fcfa.

« La production industrielle de l’or, objet de 86,90% des permis de recherche attribués, est de 32,478 tonnes et celle de la petite mine de 90,657 kilogrammes, soit une production globale de 32,568 tonnes en 2019, contre 24,488 tonnes en 2018, soit une hausse de 33% », a-t-il précisé.

Cette hausse de la production d’or, dira-t-il, est due à l’accroissement de la capacité de production du complexe minier Ity-Daapleu (Ouest ivoirien), au renforcement des mesures de contrôle des exploitations minières, ainsi qu’à la répression de l’orpaillage illicite.

Selon les donnes du secteur minier ivoirien, au cours de l’année 2019, 17 permis de recherche minière ont été attribués et 27 permis de recherche, arrivés à terme, ont été retirés du cadastre minier, portant à 168, le nombre de permis actifs au 31 décembre 2019, contre 178 en 2018.

La production de métaux de base issue de quatre mines de manganèse et de la mine de nickel latéritique de Biankouma-Touba s’élève à 1,2 million de tonnes pour le manganèse, contre 797 911 tonnes en 2018, soit une hausse de 48,11% et pour le nickel à 660 144 tonnes en 2019, contre 889 585 tonnes en 2018, soit une baisse de 25,79%, a fait savoir M. Touré.

Relativement à l’exploitation de substances de carrière, le volume de matériaux concassés produit au cours de l’année 2019 s’élève à 10 millions de tonnes et à 2 millions de mètres cube de matériaux meubles pour 13 autorisations en cours de validité, a poursuivi le porte-parole du gouvernement ivoirien.

Au 31 décembre 2019, les sociétés d’exploitation du secteur minier en Côte d’Ivoire ont généré un chiffre d’affaires de 761,995 milliards de francs CFA contre 582,298 milliards de francs CFA en 2018, soit une hausse de 30,86% pour 136,346 milliards de francs CFA d’investissements.

Le secteur minier a en outre de créer 13.993 emplois directs. Quant aux recettes fiscales induites, elles, s’établissent à 94,562 milliards de francs CFA contre 65,841 milliards de francs CFA en 2018, soit une hausse de 43,62%, à fin 2019.

Pour l’année 2020, les prévisions du gouvernement annoncent la poursuite de la tendance haussière de la production minière avec le développement du secteur de la petite mine et l’entrée en production de la mine de bauxite de Bénéné dans le département de Bongouanou.

AP/ls/APA

Commentaires
Haut