Presse

L’Essor Ivoirien, un journal pro-Ouattara blâmé pour «accusations malveillantes»

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le quotidien L’Essor Ivoirien, un journal proche du pouvoir en Côte d’Ivoire, a été « blâmé » par l’Autorité nationale de la presse (ANP, régulateur) pour « accusations malveillantes et calomnieuses» contre le Fonds de soutien et de développement de la presse ( FSDP), a appris APA vendredi de source officielle.

Dans un article intitulé « Presse: Pillage nocturne au FSDP/ un auto cambriolage?/ Une explication de la disparition des ordinateurs exigée» paru dans son édition de mercredi dernier, ce journal soupçonne des complicités internes dans le cambriolage du FSDP perpétré la semaine dernière à Abidjan.

« L’ANP sans vous denier votre droit à la critique prescrit par les dispositions de l’article 4 du code de déontologie, observe que vos interrogations, tant à la Une qu’en page intérieure ne se résument qu’à une seule hypothèse, celle de désigner des coupables en dehors de tout procès… L’ANP vous inflige un blâme et vous enjoint de faire preuve de rigueur dans le traitement de l’information », a indiqué l’ANP dans une décision.

Selon le régulateur, la « légèreté manifeste » de cet article, contribue à mettre gravement en cause les responsables du FSDP en dehors des voies judiciaires de mise en cause. Auparavant, l’ANP dit avoir noté que ce quotidien à travers cet article ne tient qu’à des « accusations malveillantes et calomnieuses dénuées de fondement, sans doute à l’effet de manipuler l’opinion ».

Des hommes armés ont cambriolé dans la nuit de vendredi à samedi dernier aux environs de 03h du matin (Heure locale et GMT), les locaux du Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP) sis à la Riviera Attoban (Est d’Abidjan) emportant le coffre-fort de l’institution, une vingtaine d’ordinateurs et d’autres appareils.

LB/ls/APA

Commentaires
Haut