Christianisme

Covid-19 : en Côte d’Ivoire, les chrétiens célèbrent la Pâques via les ondes et les cultes à domicile

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)-La Pâques, une fête joyeuse pour les chrétiens, célébrée en mémoire de la mort et de la résurrection de Jésus, a été célébrée dimanche en Côte d’Ivoire par les chrétiens via les ondes radios et télés ou des cultes à domicile, en raison des restrictions liées au Covid-19.

Suzanne, une chrétienne catholique, qui a célébré en confinement le chemin de croix la veille, a réuni ce dimanche sa petite famille pour suivre à la télévision nationale la messe, question d’édifier sa foi et rester connectée à la parole de Dieu.

« Les hommes et les femmes, qu’ils soient riches ou pauvres se rendent compte de leur finitude et de la vanité de bien de choses, parce que tous sont logés à la même enseigne devant la mort implacable », a déclaré dans son homélie le Cardinal Jean-Pierre Kutwa.

« Finalement, cette pandémie implique à mon avis pour nous aujourd’hui, un retour  au sens premier dans la réalisation de notre vocation d’hommes et de femmes créés à l’image de Dieu et appelés à sa ressemblance », a-t-il soutenu.

La mort de Jésus est précédée de la « cène », c’est à dire le dernier repas de Christ avec ses apôtres avant son arrestation et sa crucifixion à Golgotha. En famille, des chrétiens ont célébré discrètement la Pâques, symbole fort d’un passage de la mort à la vie ou des ténèbres à la lumière.

Pour la plupart des églises évangéliques, telles les Assemblées de Dieu, les leaders spirituels ont appelé leurs fidèles à des temps de prière à domicile. Ce dimanche de Pâques, les ménages ont été le foyer d’un culte pascal.

A contrario, plusieurs initient des temps d’édification à travers les réseaux sociaux. Sur Facebook, l’église Vase d’honneur du pasteur Mohammed Sanogo, un éminent homme de Dieu dans le pays, a organisé un séminaire pascal pour célébrer l’œuvre de Christ à la croix.

Cela a eu pour épilogue un « culte spécial de pâques» dimanche, où le pasteur Mohammed Sanogo a proclamé la victoire de Jésus, le Sauveur, sur les ténèbres afin que s’éloigne de la terre le Covid-19 à cause des élus, rachetés par le sang de l’Agneau de Dieu.

La fête de Pâques, dans le centre ivoirien dénommé « Paquinou », n’a pas eu lieu cette année dans la ferveur habituelle. Des cadres et élus de la région ont exhorté les populations à éviter les rassemblements pour casser la chaîne de propagation du virus.

Malgré les distances, la chaleur familiale et communautaire sont entretenues par certains qui ne manquent pas de poster leurs émotions de Pâques sur les réseaux sociaux. Des chrétiens ont diffusé à profusion sur Facebook des messages de réconfort face à cette pandémie qui restreint les libertés.

AP/ls/APA

Commentaires
Haut