Culture

L’institut français fermé au public pendant 15 jours (Ambassade)

L’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson.

Abidjan, 17 mars 2020 -[ALERTE INFO]- L’ambassade de France en Côte d’Ivoire a annoncé mardi la « fermeture » de son « institut au public, pour une durée de 15 jours renouvelable », suite aux mesures prises lundi par le Conseil national de sécurité, dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus sur le territoire ivoirien.

« L’institut français est fermé à compter d’aujourd’hui pour une durée de 15 jours renouvelable; les cours particuliers ou de groupe et les sessions de passage de tests sont suspendus », indique une note signé par l’ambassadeur Gilles Huberson.

La chancellerie souligne également que des « dispositions seront prises au plus vite afin d’assurer la tenue des cours à distance », tout en précisant que « chaque personne concernée sera contactée individuellement ».

Le « service de traitement des dossiers est maintenu et les entretiens auront désormais lieu à distance par télécommunication à partir du 18 mars », en dépit de la fermeture de l’espace de Campus France.

Face à cette situation exceptionnelle, la représentation diplomatique dit « compter sur la compréhension de tous. Par ces mesures, elle entend ainsi contribuer à la prévention et à la lutte contre la propagation du Coronavirus en Côte d’Ivoire ».

La décision de l’ambassade de France intervient au lendemain de la décision prise par le gouvernement ivoirien dont la fermeture des établissements préscolaires, primaires et universités sur toute l’étendu du territoire national à compté du mardi pour un période de 30 jours.

Outre la fermeture des établissements, les autorités ivoiriennes ont aussi décidé l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes et la suspension de tous les évènements sportifs et culturels nationaux tout comme internationaux.

Six cas de personnes atteintes de la maladie à coronavirus ont été dénombrés par les autorités ivoiriennes qui ont annoncé la guérison du premier sujet détecté le 11 mars. Selon elles, « l’état de santé des autres ne suscite pas d’inquiétude ».

DAB

Commentaires
Haut