Présidentielle 2020

Gon Coulibaly, le dauphin officiel de Ouattara

Le Premier ministre en charge du Budget et du portefeuille de l’Etat semble faire « l’unanimité » autour de sa personne.

Photo : Archives

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a été désigné, jeudi soir, candidat du parti au pouvoir à la présidentielle en octobre 2020. Portrait.

L’homme de confiance du président Alassane Dramane Ouattara (ADO) a été plébiscité comme candidat du pouvoir à la prochaine élection présidentielle prévue le 31 octobre 2020 lors de la réunion du Conseil politique élargi du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le parti du chef de l’Etat. Ce dernier a fait observer que l’« écrasante majorité » des participants à cette rencontre politique, a proposé M. Gon Coulibaly « comme candidat du RHDP ».

Le président ivoirien a d’ailleurs affirmé qu’un tel choix était aussi le sien : « Si j’avais à choisir, ce serait Amadou Gon Coulibaly ».

Le Premier ministre en charge du Budget et du portefeuille de l’Etat semble faire « l’unanimité » autour de sa personne.

Mais le scepticisme était perceptible chez quelques cadres. C’est le cas notamment de Toikeusse Mabri, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, qui s’est muré dans le silence.

Dans son discours, Amadou Gon Coulibaly a d’emblée annoncé la couleur : « Nous devons gagner cette élection (…) et je donnerai, tout, tout, tout, pour qu’il en soit ainsi ». Pour ce faire, ce fidèle compagnon de Ouattara s’est engagé à construire « une équipe soudée et unie ».

Il a, dans ce sens, invité les membres de son parti à s’« engager politiquement » sur le terrain, avant de promettre que le RHDP gagnera la présidentielle dès le « premier tour ».

Pour réaliser un tel objectif, Amadou Gon Coulibaly, mesurant « la responsabilité de la charge », devra puiser dans ses 30 ans d’expériences aux côtés de son mentor, Ouattara.

Le chef de l’Etat ivoirien, ayant décidé de transférer le pouvoir à une jeune génération, ne sera pas candidat à la prochaine présidentielle. Il a insisté sur l’unité et souhaité une « convergence de vue sur l’équipe ». Des conditions qui, selon lui, sont nécessaires pour garantir le triomphe de son camp.

M. Gon Coulibaly (61 ans) est dans le cabinet de Ouattara depuis novembre 90, période à laquelle l’actuel président avait été nommé Premier ministre par l’ancien président Félix Houphouët Boigny, dont ADO et ses partisans se réclament comme héritiers. Depuis, les deux hommes aujourd’hui au pouvoir ne se sont jamais quittés.

A lire aussi:
Ouattara veut transférer le pouvoir à un «successeur choisi», estime Guillaume Soro

« Amadou Gon Coulibaly est plus qu’un collaborateur pour moi. C’est un fils », a soutenu le président ivoirien.

Avant d’atterrir en 2017 à la Primature, M. Gon Coulibaly, ingénieur des travaux publics, était le Secrétaire général de la présidence de la République. Autrement dit, un des premiers collaborateurs du chef de l’Etat.

Le candidat du RHDP qui a été ministre de l’Agriculture sous l’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo, devrait être investi en « juin-juillet » 2020, a suggéré le président Ouattara aux membres du Conseil politique élargi aux élus et aux responsables des structures de base du parti.

AP/id/ls/cgd/APA

Commentaires
Haut