Presse

Les patrons de presse accusent la société de distribution Edipresse de désorganiser leur gestion

Photo : DR

Abidjan, 13 mars 2020 – 17H50 GMT [ALERTE INFO] – Le Groupement des Editeurs de Presse de Côte d’Ivoire (GEPCI), regroupant les responsables des entreprises du secteur, a accusé vendredi la société de distribution, Edipresse, de ne pas respecter les clauses de la convention qui les lient, ce qui pour conséquence « la désorganisation complète de leur gestion ».

« Le GEPCI demande à la société Edipresse de prendre, dans l’urgence, toutes les dispositions nécessaires pour mettre à la disposition des Éditeurs, les statistiques de vente des journaux, les compte rendus de vente (CRD), de procéder au paiement intégral des arriérés de vente, dans les meilleurs délais et de se conformer aux clauses de la convention qui la lie aux Editeurs de presse », a écrit le groupement, dans un communiqué.

Evoquant « des manquements graves à la convention qui (le) lie à la société de distribution », le GEPCI dit avoir « entrepris plusieurs séances de travail avec Edipresse en vue d’apporter des solutions aux problèmes auxquels les éditeurs sont confrontés et qui sont de son fait ».

« Des rencontres chaque fois soldées par des promesses non tenues », explique le GEPCI, qui regrette que les journaux soient « toujours mal distribués, les recettes de vente de journaux ne (soient) plus payées à temps aux Éditeurs, les statistiques de vente de journaux qui servent de boussole aux Éditeurs pour manager efficacement leurs entreprises respectives ne leur parviennent plus ».

« La situation est extrêmement grave et intenable pour les Éditeurs de presse qui assistent impuissants à la désorganisation complète de leur gestion », déplore le GEPCI, dénonçant « une forme de mise à mort des entreprises de presse ».

SKO

Commentaires
Haut