Non classé

Amadou Gon Coulibaly désigné candidat du RHDP

« Amadou Gon Coulibaly est la personne que je vous délègue pour être le chef d’équipe », a dit le chef de l’Etat Alassane Ouattara

Photo : DR

Abidjan, 13 mars 2020 – 00H31 GMT [ALERTE INFO] – Le Premier ministre ivoirien Amadon Gon Coulibaly, 61 ans, a été désigné jeudi à Abidjan candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti au pouvoir) à l’élection présidentielle d’octobre, au cours d’un conseil politique élargi à toutes les structures de cette formation.

« Amadou Gon Coulibaly est la personne que je vous délègue pour être le chef d’équipe », a dit le chef de l’Etat Alassane Ouattara, par ailleurs président du RHDP, après avoir accepté de « retenir » la candidature du Premier ministre au regard de « la convergence de vue » des intervenants qui lui ont apporté leur soutien « presque à l’unanimité ».

Le conseil politique a ensuite validé cette décision par des acclamations nourries dans la salle, aux environs de 00H10 min (GMT, heure locale) à Cocody (Est d’Abidjan).

« Ce que nous vous devons, c’est une victoire sans ambages le 31 octobre », a réagi M. Gon Coulibaly, ajoutant qu’il « mesure la charge » de cette responsabilité.

M. Ouattara a assuré qu’il aurait procédé par vote « s’il y avait eu d’autres candidatures », soulignant que dans ce cas de figure son choix se serait porté sur le Premier ministre, car « plus qu’un frère, c’est un fils » pour lui.

« Si nous voulons que notre pays continue d’évoluer dans l’esprit de la gouvernance du président Alassane Ouattara, je suis persuadé qu’Amadou Gon est le mieux placé pour assurer la relève », a dit, cinq heures plus tôt, le ministre de la Défense Hamed Bakayoko, dans son discours.

A sa suite, plusieurs autres membres du gouvernement dont les ministres Patrick Achi, Adjoumani Kouassi Kobenan, Kandia Camara, Anne Ouloto, Raymonde Goudou-Coffie, Alain Richard Donwahi, tous cadres du parti au pouvoir, n’ont pas tari d’éloges à l’endroit d’Amadou Gon Coulibaly, décrit en substance comme un homme « discret, humble, rigoureux dans le travail, bienveillant envers ses collaborateurs et bien formé » par Alassane Ouattara.

Les jeunes, enseignants, élus du parti entre autres, ont tous été unanimes en apportant leur soutien à la candidature de celui qui est surnommé « Le lion », fidèle compagnon d’Alassane Ouattara.

Le 05 mars, le président de la République a annoncé devant le Parlement à Yamoussoukro (centre) sa décision de ne pas briguer un troisième mandat, afin de « transférer le pouvoir à la nouvelle génération ».

MYA

Commentaires
Haut