Assemblée nationale

Révision constitutionnelle : les députés de l’opposition annoncent leur retrait des travaux à l’Assemblée

assemblée-de-côte-d'ivoire-yasmina-ouegnin-opposition-politique

Yasmina Ouegnin dénonce également « de nombreuses dérives qui entachent la crédibilité » de l’Assemblée nationale

Photo : DR

Abidjan, 12 mars 2020 – 14H00 GMT [ALERTE INFO] – Les députés issus de l’opposition en Côte d’Ivoire, ont annoncé jeudi qu’ils suspendaient leur participation aux travaux sur la modification de la Constitution en cours à l’Assemblée nationale, les qualifiant de « mascarade », dans une déclaration lue au siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) à Abidjan.

« Nous disons Non au projet de révision constitutionnelle. Par conséquent, les parlementaires de l’opposition se retirent dès cet instant des travaux parlementaires visant à modifier la loi fondamentale de notre pays », a indiqué Yasmina Ouegnin, au nom de Vox Populi dont elle est issue et des deux autres groupes parlementaires : Rassemblement et PDCI.

Pour les députés de l’opposition, les modifications proposées par le chef de l’Etat Alassane Ouattara, notamment le statut du Vice-président de la République et la continuité du mandat parlementaire « touchent le cœur de la Constitution » et devraient appeler « la consultation du peuple par référendum ».

« En optant pour la voie parlementaire, le président de la République a fait le choix d’un passage en force », a-t-elle poursuivi, en dénonçant le non-respect des « grands principes fixés en matière de procédure par la Constitution elle-même ».

En outre, l’opposition parlementaire évoque « l’exil forcé de cinq députés du fait de pression ». « Cela exclu de fait l’expression d’une dizaine de voix et de représentants de la nation et de la population dont ils sont les mandataires », a expliqué la députée de Cocody.

Yasmina Ouegnin dénonce également « de nombreuses dérives qui entachent la crédibilité » de l’Assemblée nationale.

SKO

Commentaires
Haut