Sécurité

L’opération d’enrôlement pour les CNI « n’est pas limitée dans le temps »

« L’opération qui a commencé par les 108 départements est en train de s’étendre au 509 sous-préfectures et 201 mairies », a expliqué M. Diakité

Photo : DR

Abidjan, 26 février 2020 – 16H27 GMT [ALERTE INFO] – Le ministre ivoirien de l’Administration du territoire Sidiki Diakité a assuré mercredi que l’opération d’enrôlement pour les nouvelles Cartes nationales d’identité (CNI) lancée le 17 février, « n’est pas limitée dans le temps » mais « permanente », après un conseil des ministres.

Des « inquiétudes ont été exprimées, nous avons lu beaucoup de chose sur les réseaux sociaux. Nous voulons rassurer les populations, l’opération qui est engagée n’est pas limitée dans le temps, c’est une opération permanente. Les usagers n’ont pas besoin de forcément se presser », a affirmé M. Diakité.

Il a fait savoir que les kits d’enrôlement vont être démultipliés pour atteindre « 4.000 sur tout le territoire jusqu’au 15 mars », appelant les populations à être « patientes ».

Faisant un point de l’opération, Sidiki Diakité a précisé que « du 17 au 24 février, 20.501 personnes ont été enrôlées, soit 19.270 pour le renouvellement et 1.231 nouvelles demandes ».

Lire aussi :
CNI ivoirienne : le droit de timbre de 5000 F CFA voté à l’hémicycle en 2014

Environ 11 millions d’Ivoiriens sont concernés par cette opération.

« L’opération qui a commencé par les 108 départements est en train de s’étendre au 509 sous-préfectures et 201 mairies », a expliqué M. Diakité.

Vendredi, la jeunesse du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) dirigé par Pascal Affi N’Guessan a réclamé l’augmentation des centres d’enrôlement pour les CNI et menacé d’organiser une marche « en cas de refus de cette requête ».

EFI

Commentaires
Haut