Sécurité

Rafles : le commissaire du gouvernement appelle la police de « cesser immédiatement les violations graves des droits »

Le procureur militaire demande aux différents chefs des unités de cesser immédiatement ces violations graves des droits humains

Photo : Archives

Abidjan, 14 février 2020 [ALERTE INFO] – Le commissaire du gouvernement ivoirien le contre-amiral Ange Kessi a demandé vendredi aux différents chefs d’unités de la police de « cesser immédiatement les violations graves des droits » lors des rafles générales, dans une note.

« Le chef du parquet militaire demande aux différents chefs des unités de cesser immédiatement ces violations graves des droits humains », indique la note.

Mercredi, un internaute a publié dans le groupe « Police secours », une note dans laquelle il affirmait avoir porté plainte contre le préfet de police d’Abidjan le commissaire Siaka Dosso, pour avoir été « détenu illégalement et injustement » dans les locaux de la préfecture.

La note souligne qu’en novembre 2019, lors d’une visite inopinée, le contre-amiral Ange Kessi « a pu se rendre compte de la situation des raflés » et « a discuté avec le préfet de police ».

HAN

Commentaires
Haut