Communiqué de presse

Préparation des Africains à la 4e révolution industrielle

Akinwumi Adesina - BAD - banques - Afrique - sciences

La BAD organise un atelier sur les possibilités offertes par les technologies émergentes de la 4e révolution industrielle (4IR)

Photo : Archives

La Banque africaine de développement organise un atelier traitant des immenses possibilités offertes par les technologies émergentes de la quatrième révolution industrielle (4IR)

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 14 février 2020/ — QUOI ? Atelier sur l’économie numérique et la quatrième révolution industrielle en Afrique

QUI ? Le Département du développement industriel et commercial et le Service informatique de la Banque

QUAND ? Les 19 et 20 février 2020 de 9 h à 17 h

OÙ ? À l’auditorium Babacar N’diaye, au siège de la Banque africaine de développement

La Banque africaine de développement (AfDB.org) organise un atelier traitant des immenses possibilités offertes par les technologies émergentes de la quatrième révolution industrielle (4IR) pour faire face aux défis auxquels sont confrontés les Africains.

Cet atelier fait suite à la récente publication du rapport « Libérer le potentiel de la quatrième révolution industrielle en Afrique » par le Département du développement industriel et commercial de la Banque africaine de développement. Ce rapport examine les aspects relatifs à cette quatrième révolution industrielle et fait l’analyse de cas sur ces technologies particulières en Afrique (intelligence artificielle, blockchain, big data, internet des objets, drones…).

L’atelier mettra en avant l’ampleur du soutien de la Banque à l’économie numérique en Afrique et offrira l’occasion aux participants d’avoir des discussions sur les défis posés dans ce domaine et de définir des approches pertinentes destinées à exploiter le potentiel de la 4IR en Afrique.

Cette rencontre vise également à renforcer la collaboration avec d’autres partenaires de développement, les gouvernements et le secteur privé, ainsi qu’à susciter la création de réseaux interentreprises (B2B) entre les spécialistes techniques de la Banque et des acteurs du secteur privé.

L’atelier s’adresse aux ministères en charge de l’Economie numérique, de l’Industrie et des investissements, au secteur privé, aux organisations de la société civile, aux partenaires au développement, aux médias et au personnel de la Banque.

Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).

Commentaires
Haut