Football

CAN 2023 : un déficit de 4.000 chambres dans les réceptifs hôteliers (COCAN)

Photo : DR

Abidjan, [ALERTE INFO] – Le président du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de football (COCAN), prévue en 2023 en Côte d’Ivoire, Lambert Feh Kessé, a évoqué mercredi une insuffisance de réceptifs hôteliers dans le pays, se traduisant par un gap d’environ 4.000 chambres.

« En matière d’infrastructures hôtelières, les besoins de couverture d’un gap de 4.000 chambres ont été mis en évidence, essentiellement à Bouaké, Korhogo, San Pedro et même Yamoussoukro », a déclaré M. Feh Kessé, lors d’une rencontre avec des patrons de presse, au siège du COCAN, à Marcory.

« Des propositions de solutions ont été soumises au gouvernement relativement à la création de nouveaux réceptifs hôteliers, à l’extension des capacités des hôtels existants et leur modernisation et équipement », a-t-il ajouté.

Outre les réceptifs hôteliers, il a également pointé le besoin en infrastructures aéroportuaires, sanitaires, en réseaux de télécommunications et d’électricité.

Concernant les stades, le président du COCAN a indiqué qu’« à ce jour, tous les travaux ont démarré » en dépit de « quelques retards sur certains sites ».

« Mais les différentes entreprises se sont engagées au respect des délais contractuels inscrits dans les marchés signés avec le ministère des Sports », a-t-il poursuivi, en précisant que « ces délais se situent dans la fourchette de janvier à juin 2021 ».

Lire aussi :
Continental sponsor officiel de la CAN jusqu’en 2023

A côté des infrastructures sportives, « des cités CAN destinées à loger les équipes participantes » seront construites, notamment à Korhogo, Bouaké, San Pedro, « à raison de 32 villas par ville ».

Aussi, a-t-il précisé que les travaux préparatoires pour le choix des symboles de la CAN, à savoir la mascotte, l’hymne, le thème et le slogan sont en cours.

Serge Alain KOFFI

Commentaires
Haut