Musique

FEMUA : Grand-Bassam accueillira la version décentralisée de 2020

La ville de Gagnoa avait abrité le volet décentralisé de l’édition de 2019

Photo : Archives

C’est reparti pour le Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua). Après le lancement de l’édition 2020 au Sénégal, désigné pays invité d’honneur, on en sait un peu plus désormais sur la ville ivoirienne qui abritera la version décentralisée.

Il s’agit de la ville balnéaire de Grand-Bassam. C’est ce qui ressort d’une rencontre entre le commissaire général, Traoré Salif dit A’Salfo et le maire de la commune, Jean-Louis Moulot, ce vendredi 31 janvier 2020, dans les locaux de la mairie.

L’on se souvient que le Femua 2019, parrainé par la Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, s’était déroulé du 23 au 28 avril 2019. La ville de Gagnoa avait abrité le volet décentralisé. Un concert de clôture avait été offert aux populations de Gagnoa. Traoré Salif et ses pairs commissaires avaient profité de leur séjour dans la ville pour livrer l’école primaire Magic System sise à Bayékou Bassi.

La fiche artistique pour cette édition était constituée de 16 artistes (8 femmes et 8 hommes). Il s’agissait d’Oumou Sangaré du Mali, Chindima du Nigeria, la Camerounaise Mani Bellla, Mariah Bissongo du Burkina Faso et Allah Thérèse, Josey, Claire Bailly ainsi que de Chantal Taïba, toutes de la Côte d’Ivoire.

Lire la suite sur Fratmat.info

Commentaires
Haut