Presse

La solution aux problèmes de la presse n’est pas « l’aide publique continuellement croissante », estime Ouattara

« Il est important que chacun de vous, explore d’autres voies qui auront un impact durable sur le modèle de financement »

Photo : DR

Abidjan, [ALERTE INFO] – Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a affirmé jeudi à Abidjan que la solution aux problèmes de trésorerie des médias en Côte d’Ivoire ne peut se résumer à « une aide publique continuellement croissante », appelant les entreprises de presse à explorer « d’autres voies structurantes ».

« La vraie réponse aux problèmes des médias ne peut résider dans une aide publique continuellement croissante », a dit M. Ouattara, rappelant que celle-ci est passée de 590 millions FCFA en 2018 à 1,25 milliard en 2019, lors de la cérémonie de présentation de vœux à la presse, au palais présidentiel.

« Il est important que chacun de vous, explore d’autres voies structurantes qui auront un impact durable sur le modèle de financement des médias dont la ressource principale demeure la publicité », a-t-il conseillé aux patrons des entreprises de presse.

Toutefois, il a promis que le gouvernement allait accroitre son soutien au secteur à travers une augmentation des montants alloués à l’aide publique et élargir le périmètre d’intervention de cette aide publique aux médias.

« La presse est une priorité et vous pouvez compter sur moi (…) Un nouveau décret sera adopté au cours des prochaines semaines. Il élargira les missions de l’organe de soutien aux médias et va étendre son champ d’action à d’autres médias », a-t-il indiqué.

Avant le chef de l’Etat, le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) Jean Claude Coulibaly et celui du groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (GEPCI), le patronat du secteur, Patrice Yao, ont tour à tour, mis l’accent sur la situation de précarité financière des entreprises et appelé à l’aide du gouvernement.

SKO

Commentaires
Haut