Justice

La Cour de cassation ouvre la voie à un procès de Guillaume Soro

Kigbafori Guillaume Soro - politique

Abidjan, 17 janvier 2020 -[ALERTE INFO]-Sur saisine du procureur de la république, la Cour de cassation en Côte d’Ivoire a désigné vendredi un juge pour “procéder à tout acte d’instruction’’ dans l’affaire Guillaume Soro. Une décision qui ouvre la voie à un éventuel procès de l’ancien président de l’Assemblée nationale, poursuivi pour “atteinte contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire’’.

Dès le début de l’audience de la Cour de cassation, présidée par la juge Chantal Camara, l’avocat général, Gnenema Coulibaly, ancien ministre de la justice, a lu les charges qui pèsent sur l’ex-Premier ministre.

A sa suite, les avocats de Guillaume Soro, l’un après l’autre, ont plaidé l’incompétence de la Cour de cassation à connaitre de l’affaire et l’irrecevabilité du dossier par cette juridiction, en raison du statut d’ancien Premier ministre et président de l’Assemblée nationale de l’accusé.

Tour à tour, Me Brahima Soro, Me Souleymane Diallo, Me Pierre Dagbo et Me Kadidja Touré, ont expliqué que le procureur de la République devait au préalable obtenir du bureau de l’Assemblée nationale et du Conseil supérieur de la magistrature, l’autorisation de poursuite contre Guillaume Soro.

Des étapes procédurales que le procureur n’a pas observées, selon eux.

Au retour d’une brève suspension d’audience, le juge Chantal Camara, a rejeté les exceptions soulevées par la Défense de Guillaume Soro et désigné Koné Kalilou pour “procéder à tout acte d’instruction’’.

Une décision devrait ouvrir la voie à un éventuel procès de l’ancien président de l’Assemblée nationale, visé par un mandat d’arrêt international.

Serge Alain KOFFI

Commentaires
Haut