Burkina Faso

Secteur coton : le ministre de l’Industrie annonce la création de 62.000 emplois

Ce projet d’envergure concerne les trois principales villes du pays, à savoir Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, et Koudougou

Photo : DR

OUAGADOUGOU, [ALERTE INFO] – Le ministre de l’Industrie, Harouna Kaboré a annoncé lundi à Koudougou (Centre-ouest) l’implantation au Burkina Faso du projet « A STAR Textile » en partenariat avec le géant Turc « AYKA Textile » qui à terme généreront 62.000 emplois, soit 12.000 directs et 50.000 indirects lors d’une conférence de presse.

Cette annonce de Harouna Kaboré intervient en prélude de la célébration de la 2e édition du Salon international du coton et du textile (SICOT) qui se tiendra les 30 et 31 janvier à Koudougou, placée sous le thème: « Production et transformation du coton: moteur de l’industrialisation et la croissance économique pour les Etats africains ».

« Le pays Invité d’honneur est la république de la Turquie avec qui nous entretenons d’excellentes relations diplomatiques et économiques en matière de textile », a dit le ministre Kaboré, ajoutant que ces coopérations « en témoignent le processus d’implantation très avancé du projet +A STAR Textile+ en partenariat avec le géant Turc +AYKA Textile+ ».

Ce projet d’envergure concerne les trois principales villes du Burkina Faso, à savoir Ouagadougou, la capitale politique, Bobo-Dioulasso, la capitale économique et la troisième grande ville en terme de population, Koudougou, qui à terme permettra de créer 12.000 emplois directs et 50.000 emplois indirects, a expliqué M. Kaboré.

Le ministre de l’Industrie a également fait savoir qu’en 2018 le secteur du coton a « généré 177 milliards de FCFA et employé à ce jour, plus de deux millions de Burkinabè », constituant ainsi « le deuxième produit d’exportation au Burkina Faso, derrière l’Or ».

Le Burkina Faso est le troisième pays producteur du coton en Afrique, derrière le Bénin et le Mali au terme de la campagne cotonnière 2018-2019. Le Benin a en effet vu sa récolte d’or blanc atteindre plus de 700.000 tonnes sur ladite saison, devançant ainsi le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burkina, le Sénégal, le Togo.

DNG

Commentaires
Haut