Justice

La Cour de cassation «évoquera» vendredi l’affaire Soro contre le ministère public

Depuis le 23 décembre dernier, la justice ivoirienne a lancé un mandat d’arrêt international contre M. Soro

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – La Cour de cassation de Côte d’Ivoire, la plus haute juridiction de l’ordre judiciaire du pays, « évoquera » vendredi prochain la procédure initiée par le ministère public contre Guillaume Soro, l’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international pour atteinte à l’autorité de l’État, recel de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux, a appris APA mardi de source officielle.

La Cour de cassation a désigné un Conseiller rapporteur et fixé au vendredi 17 janvier 2020, la date d’évocation de la procédure aux fins de saisine de l’Assemblée plénière de la Cour de cassation, initiée par le ministère public dans l’affaire qui l’oppose à M. Guillaume Kigbafori Soro et autres, indique cette juridiction dans un courrier de notification de date d’audience adressé aux avocats de M. Soro.

Lire aussi :
Le mandat d’arrêt à son encontre « ne peut opérer », estime Soro

Depuis le 23 décembre dernier, la justice ivoirienne a lancé un mandat d’arrêt international contre M. Soro pour atteinte à l’autorité de l’État, recel de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux.

Depuis cette date également, plusieurs de ses proches dont des parlementaires sont en prison pour trouble à l’ordre public.

LB/ls/APA

Commentaires
Haut