Présidentielle 2020

La modification de la Constitution « risque de perturber le jeu démocratique », estime Bédié

Photo : Archives

Abidjan, [ALERTE INFO] – La modification de la Constitution ivoirienne, annoncée par le chef de l’Etat Alassane Ouattara, « risque de perturber le jeu démocratique » à quelques mois de la présidentielle, a estimé dimanche à Daoukro (Centre) le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) Henri Konan Bédié, au cours d’une cérémonie.

M. Bédié a demandé « le maintien en l’état actuel de la Constitution », car « toute opération de modification de celle-ci (…) risque de perturber le jeu démocratique en pleine année électorale où les partis politiques, déjà en pré-campagne, s’organisent à choisir leurs candidats conformément à la Constitution en vigueur », face à ses partisans venus lui présenter leurs vœux à l’occasion du Nouvel an.

« La reprise depuis (jeudi) du dialogue politique entre le gouvernement et les partis pour l’élaboration et l’adoption du nouveau code électoral n’est pas compatible avec une modification de la Constitution, qui interviendrait après que le code ait été adopté », a-t-il poursuivi.

Selon le leader du Pdci, « la révision de la loi promulguée portant création » de la commission électorale, de même que « le maintien en l’état de la loi fondamentale, constituent le point de départ de la décrispation politique » et permettront de « briser la dynamique de méfiance » entre les différents acteurs.

M. Ouattara a annoncé lundi qu’il compte proposer au Parlement « dans le courant du premer trimestre » des modifications de la Constitution adoptée par référendum avec plus de 93% des voix en 2016, afin de « la rendre plus cohérente et tenir compte des observations du comité de rédaction » du texte, tout en assurant qu’ »il ne s’agit pas de caler qui que ce soit »  pour la présidentielle.

MYA

Commentaires
Haut