Microfinance

Plus de 109 milliards FCFA de crédits décaissés au troisième trimestre 2019

UNACOOPEC-CI-microfinance-economie

Abidjan, 09 janvier 2020 -[ALERTE INFO]-

Plus de 109 milliards de FCFA de crédits ont été décaissés au troisième trimestre 2019 par les structures de microfinance en Côte d’Ivoire, soit une hausse de près de 7% par rapport au trimestre précédent où 101,5 milliards ont été distribués, selon un rapport du Trésor public.

Ce sont au total « 117.447 crédits » qui ont été décaissés à hauteur de 109,11 milliards de FCFA au troisième trimestre 2019, selon ce document, « élaboré sur la base des données provisoires issues des rapports d’activités infra-annuels de (cette) période, transmises à la tutelle par 41 institutions de microfinance sur un total de 48 Systèmes financiers décentralisés (SFD) agréés ».

« Au 30 septembre 2019, les sociétés anonymes demeurent les leaders en terme de décaissement de crédits dans le secteur. En effet, MICROCRED-CI (désormais BAOBAB-CI) maintient la première place avec 29,1% des montants des crédits distribués au cours du trimestre, suivi par ADVANS-CI (15,7%) et CAC (Compagnie africaine de crédit) avec 15,2% des parts de marché », indique le rapport.

L’Union nationale des coopératives d’épargne et de crédit de Côte d’Ivoire (UNACOOPECI-CI) qui détient 56,1% de la clientèle totale des SDF (soit 1.039.335 membres sur 1.853.784) « augmente ses parts de marché au cours de cette période et vient en 4e position à hauteur de 12,3% ».

L’Unacoopec détient par ailleurs 30,4% des 326,8 milliards de FCFA d’épargne collectés à fin septembre 2019 soit 99,4 milliards, suivie de la CAC avec 15,2% de parts qui représentent 49,8 milliards FCFA et Baobab dont l’encours est de 48,6 milliards (14,9%).

« L’activité de microfinance connait un accroissement. Toutefois ces performances restent concentrées sur quelques SFD qui détiennent plus de 95% des principaux agrégats du secteur », a conclu le rapport, relevant que « la non maitrise du risque de crédit demeure le défi majeur pour le secteur qui peine à trouver des solutions permettant leur atténuation ».

Au troisième trimestre 2019, le secteur de la microfinance comptait 48 structures agréées dont trois unions mutualistes, 28 caisses unitaires et 17 sociétés anonymes.

MYA

Commentaires
Haut