Finances publiques

«Moins de 0,02%» des impôts payés en espèces

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – L’administration fiscale ivoirienne qui veut progressivement faire disparaître de ses procédures de paiement la monnaie fiduciaire, enregistre aujourd’hui «moins de 0,02% des paiements en espèces » sur quelque 2250 milliards Fcfa de recettes collectées.
« Nous travaillons à leur suppression, tout ce qui est circulation de monnaie fiduciaire va progressivement disparaître de nos procédures », a dit vendredi le directeur général des impôts, Abou Sié Ouattara, face à la presse.

« Aujourd’hui (…) les recettes de la DGI (Direction générale des impôts) sur pratiquement 2250 milliards Fcfa qu’on a collectés, vous avez moins de 0,02% de paiement en espèces », a relevé le directeur général des impôts, lors d’une conférence de presse marquant la rentrée fiscale.

La direction générale des impôts, a, ces dernières années engagé des réformes dans la collecte des taxes fiscales, avec la possibilité de payer ses impôts sur un portail fiscal (e-impots.gouv.ci) ou à partir de son téléphone mobile.

Les différents réformes en cours, selon le directeur général des impôts, visent à faire « disparaître de la circulation de la monnaie fiduciaire ». Déjà, au niveau des grandes entreprises, il est requis le paiement électronique, ce qui a réduit drastiquement l’émission des chèques.

« Aujourd’hui, la proportion des chèques au niveau de la direction des grandes entreprises s’élève à environ 10% », a-t-il fait savoir, avant de faire remarquer que 90% des paiements des impôts sont électroniques.

Avec l’institution du mode de paiement digital, les entreprises ivoiriennes peuvent, à partir d’un ordinateur envoyer les états financiers dans la base de données de la Direction générale des impôts par le biais d’un applicatif permettant de certifier sa signature électronique.

M. Abou Ouattara a par ailleurs annoncé une application dénommée « e-cadastre Côte d’Ivoire » qui permettra de rentrer le numéro de compte contribuable et ressortir le statut des patrimoines fonciers (terrains nus, immeubles) à travers le pays, à l’aide de Google MAP.

L’annexe fiscale portant budget de l’Etat ivoirien pour l’exercice 2020 institue le recouvrement des taxes par voie électronique aux fins d’accroître l’efficacité des services des impôts. Une mesure également applicable aux taxes perçues par les collectivités locales.

AP/ls/APA

Commentaires
Haut