Décès

Décès à New York du Colonel-major Issiaka Ouattara dit Wattao

issiaka-ouattara-wattao-armée-rebelle-fn-décès

Le Colonel-major Wattao qui avait été évacué aux États-Unis pour des soins, n’a pas survécu à son mal

Photo : Archives

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le Colonel-major Issiaka Ouattara dit Wattao, ancien chef de corps de la garde républicaine ivoirienne et figure emblématique de l’ex-rébellion ivoirienne des Forces nouvelles (2002-2011) est décédé dans la nuit de dimanche à lundi aux États-Unis à l’âge de 53 ans, a appris APA lundi auprès de ses proches.

Selon l’un de ses proches interrogé par APA, le Colonel-major Wattao qui avait été évacué aux États-Unis pour des soins, n’a pas survécu à son mal. Une autre source précise que le décès est intervenu à 20h40, heure des États-Unis, soit à 1h40 (heure d’Abidjan).

Né en 1967 à Bouna (Nord-Est ivoirien), le Colonel-major Issiaka Ouattara a été révélé au grand public pendant la rébellion ivoirienne de 2002 dont il était l’un des piliers militaires.

Pendant ce conflit, il était le Commandant de zone (Com’zone) de Bouaké, la deuxième ville ivoirienne et l’épicentre de cette rébellion.

Après cette crise militaro-politique en 2011 avec l’élection de l’actuel président de la République Alassane Ouattara, le Colonel-major Wattao a été commandant en second de la garde républicaine, puis chef de corps de cette institution militaire.

LB/ls/APA

Commentaires
Haut