Politique

GPS prévoit une « réorganisation » de ses instances pour « faire face à l’autocratie »

GPS entend dès à présent faire vigoureusement front à l’autocratie en Côte d’Ivoire

Abidjan, 27 décembre 2019 [ALERTE INFO] – Le mouvement de l’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Générations et peuples solidaires (GPS) a prévu une « réorganisation » de ses instances pour « faire face à l’autocratie » en Côte d’Iovire, suite à l’arrestation d’une quinzaine de proches de Guillaume Soro, selon une déclaration lue jeudi.

« Il n’y a qu’une seule façon de faire face à l’autocratie, c’est la résistance. GPS entend dès à présent faire vigoureusement front à l’autocratie en Côte d’Ivoire. Pour se faire, une réorganisation nouvelle de ses instances sera publiée dans les tous prochains jours », a dit Maître Affoussiata Bamba Lamine, avocate de M. Soro et membre du mouvement.

Mme Bamba Lamine a annoncé que « dès (vendredi) la délégation européenne sera mise en place, ainsi que la composition de celle-ci », dénonçant « la brutale répression qui frappe injustement les cadres de GPS, des présidents et adhérents des partis et mouvements politiques proches de GPS » depuis lundi.

« Le président de GPS lance un appel à tous les démocrates ivoiriens épris de liberté et de justice à se tenir debout. Le combat pour la démocratie mérite qu’on y consacre la vie », a-t-elle conclu, après avoir invité les adhérents du mouvement à procéder à un « recrutement massif » de nouveaux adhérents et « cadres ».

Une quinzaine de proches de Guillaume Soro, dont cinq députés, ont été interpellés lundi à l’issue d’une conférence de presse, puis écroués mercredi à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan.

Visé par un mandat d’arrêt international pour « présomption grave de tentative d’atteinte contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire », M. Soro, qui est retourné en Europe après un retour avorté en Côte d’Ivoire lundi, risque la « prison à vie ».

Commentaires
Haut