Politique

Accusé de détournement, Soro invite Ouattara à faire preuve de « clarté » sur des opérations du Trésor « pour son compte »

Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, « a ordonné (la) saisie » de la résidence de Guillaume Soro à Marcory, selon Moussa Touré (GPS)

Photo : DR

Abidjan,  [ALERTE INFO]- Accusé de détournement de deniers publics à hauteur d’1,5 milliard de FCFA, l’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro, a invité le chef de l’Etat Alassane Ouattara à faire preuve de “clarté” sur des « opérations financières du Trésor public pour son compte », dans une déclaration lue mercredi à Barcelone.

Lundi, le procureur de la République a annoncé avoir été « saisi d’une plainte par l’agent judiciaire du trésor » contre M. Soro et trois autres personnes pour « détournement de deniers publics, recel de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux portant sur la somme d’1,5 milliard Fcfa », en rapport avec un opération immobilière.

« En ce qui concerne l’opération immobilière d’une résidence pour le compte d’une SCI, elle s’est effectuée en 2008, du temps où Laurent Gbagbo était président (…) Guillaume Soro, Premier ministre, feu Charles Koffi Diby, ministre de l’Economie et des finances (et) Amon Tanoh, ministre de la Construction », a-t-il fait savoir.

M. Ouattara a par ailleurs été « invité à faire preuve de la même clarté et limpidité, relativement à certaines opérations financières du trésor public pour son compte dans la période équivalente, à savoir quand Laurent Gbagbo était Président, Guillaume Soro, premier ministre, feu Charles Koffi Diby, ministre de l’Economie et des finances, Coulibaly Tiémoko Meyliet directeur de cabinet du Premier, actuel Gouverneur de la BCEAO et Fofana Issiaka, directeur financier de la Primature ».

Le directeur de la communication du président de Générations et peuples solidaires (GPS), Moussa Touré, a annoncé au cours de la journée que le chef de l’Etat « a ordonné (la) saisie » de la résidence de Guillaume Soro à Marcory (Sud d’Abidjan), sur son compte facebook.

Candidat déclaré à la présidentielle de 2020, M. Soro est également visé par un mandat d’arrêt international pour « présomption grave de tentative d’atteinte contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire » ivoirien.

MYA

Commentaires
Haut