Education

Trois élèves tués dans des violences visant à « anticiper » les congés de Noël (Ministre)

Abidjan, 11 décembre 2019 -[ALERTE INFO]- Une élève en classe de seconde (2nde) a été tuée dans la matinée à Dimbokro (Centre) en Côte d’Ivoire, portant à trois le nombre d’élèves assassinés dans des violences, observées depuis le 05 décembre, visant à « anticiper » les congés de fin d’année, a déploré mercredi à Abidjan la ministre de l’Education nationale Kandia Camara, lors d’une réunion.

« Depuis le 05 décembre, l’école ivoirienne est secouée par endroits par des manifestations, des violences orchestrées par des élèves » qui ont « décidé d’eux-mêmes de se donner des congés de façon anticipée », a dit Mme Camara, avant d’annoncer que « trois élèves viennent de perdre la vie » dans des « agressions de toutes sortes », face à des parents d’élèves, guides religieux et chefs traditionnels.

Le premier décès rapporté est celui d’un élève en classe de troisième (3e) « éventré par un élève » à Anyama (nord d’Abidjan), suivi du cas d’un élève de Terminale (Tle) « égorgé par un autre élève (…) il y a quelques jours » à Daloa (Centre-ouest) « et ce matin c’est une fille en classe de 2nde qui vient d’être assassinée à Dimbokro », a-t-elle précisé, rappelant que « le calendrier scolaire a été publié depuis la rentrée », en septembre.

La ministre a également évoqué de « nombreux blessés, des casses dans les écoles (…) publiques et privées », citant la localité de Facobly, dans l’ouest du pays, où des « salles de classes ont été incendiées par des élèves ».

« Il y a quelques années c’était un enfant assassiné, c’était de trop. Cette fois en 10 jours, ça fait trois enfants assassinés », a poursuivi Kandia Camara, interpellant les parents face aux agissements des « enfants assassins ».

Les congés scolaires de Noël et du Nouvel an sont prévus du 20 décembre après les cours du soir au 05 janvier 2020.

MYA

Commentaires
Haut