Réconciliation

«Il n’y a pas de problème de réconciliation en Côte d’Ivoire» estime le Reggaeman Fadal Dey

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le reggaeman ivoirien Koné Ibrahima Kalilou dit Fadal Dey a estimé mercredi à Abidjan qu’il n’y a pas de problème de réconciliation nationale entre les populations en Côte d’Ivoire, soutenant que « ce sont les politiciens qui doivent se réconcilier entre eux ».
« Les populations de la Côte d’Ivoire n’ont pas de problème de réconciliation entre elles. Ce sont les politiciens qui doivent se réconcilier entre eux. Il n’y a pas de problème de réconciliation en Côte d’Ivoire », a dit l’artiste-musicien.

Fadal Dey s’exprimait lors d’une session de formation des journalistes organisée par la représentation diplomatique américaine en Côte d’Ivoire à l’occasion de laquelle, il a présenté son prochain album ( 6è) intitulé « Je Suis l’Afrique » qui sortira en janvier 2020.

De son avis, l’actuel président ivoirien Alassane Ouattara a posé quelques actes de réconciliation dans le pays. « Il a laissé la vie sauve à l’ex-président Laurent Gbagbo après la crise postélectorale ivoirienne de 2011», a-t-il indiqué.

Auparavant, Fadal Dey a présenté en exclusivité aux journalistes, son nouvel « Je suis l’Afrique » qui sortira en janvier 2020. L’artiste qui se veut engagé dénonce, entre autres, dans cet nouvel album de 16 titres, le pillage des ressources de l’Afrique par l’Occident et la reproduction systématique des politiques européennes en Afrique.

« Le problème de l’Afrique n’est pas un problème de démographie. Le problème de l’Afrique, c’est le pillage de l’Afrique par l’Occident », s’est offusqué l’artiste-musicien. Présent sur la scène musicale depuis 22 ans, Fadal Dey compte à son actif cinq albums.

LB/ls/APA

Commentaires
Haut