Présidentielle 2020

« J’ai fait une suggestion, mais les gens de ma génération qui ne veulent pas entendre ont le droit de se présenter » (Ouattara)

alassane-ouattara-rhdp-president-2019-politique-cedeao-uemoa-bad-gouvernement
Photo d'archives

ABIDJAN, 30 novembre 2019 – 16H40 GMT [ALERTE INFO]- Le président ivoirien Alassane Ouattara a affirmé samedi que « les gens de (sa) génération qui ne veulent pas entendre » sa suggestion de transférer « le pouvoir à la nouvelle génération », ont  » le droit de se présenter » à la présidentielle d’octobre 2020.

« Que les gens de ma génération pense à la nouvelle génération, nous devons donner à notre pays le maximum d’énergie pour exercer la fonction de président. J’ai fait une suggestion, mais ceux qui ne veulent pas entendre ont le droit de se présenter, c’est leur droit », a indiqué M. Ouattara, à une conférence de presse au terme d’une visite d’Etat de quatre jours la région du Hambol (Centre nord).

« Parmi les gens de ma génération, je suis l’une des personnes qui a le plus d’énergie, malgré cela je suis pour le transfert du pouvoir à une nouvelle génération », a-t-il estimé, rappelant que la nouvelle Constitution l’ »autorise à faire deux autres mandats ».

Alassane Ouattara avait affirmé quelques heures plus tôt qu’il briguera un troisième mandat en 2020 si les leaders de sa génération « décident d’être candidats ».

« Je vois des hésitations au niveau de certains de ma génération, c’est pour cela que je n’ai pas encore annoncé ma décision (…). Je veux que tous ceux de ma génération comprennent que notre temps est passé et que nous devons tous nous mettre de côté. Mais si eux, ils décident d’être candidats, alors je serai candidat », a-t-il déclaré, lors de son dernier meeting au stade de Katiola.

« Je pourrai faire deux autres mandats sans aucune difficulté parce que je suis en parfaite santé », a confié M. Ouattara à la presse.

Le président a qui a reaffirmé qu’il « ne cherche pas à exclure » un candidat, a assuré que ses propositions sur la présidentielle dont l’augmentation da la caution à « 200 millions FCFA » ne « sont pas antidémocratiques ».

EFI

Commentaires
Haut