Politique

Affaire Gbagbo à la CPI : le gouvernement ivoirien « n’a pas été associé à l’initiative des avocats » (Ouattara)

Photo d'archives

ABIDJAN, 30 novembre 2019 – 16H16 GMT [ALERTE INFO]- Le gouvernement ivoirien « n’a pas été associé à l’initiative » des avocats de l’Etat de Côte d’Ivoire dans le procès de Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI) qui avaient souhaité que soit rejetée la demande de mise en liberté sans condition de Laurent Gbagbo, lors d’uen conférence de presse.

« Il n’y jamais eu de demande du gouvernement ivoirien, les avocats ont pris une initiative, nous n’avons jamais été associés à cette initiative des avocats. Les questions judiciaires, on ne s’en mêle pas », a réagi M. Ouattara, face à la presse au terme d’une visite d’Etat de quatre jours la région du Hambol (Centre nord).

« C’est un procès en cours, il n’ya pas de raison que le gouvernement s’en mêle, c’est de l’intox », a-t-il ajouté.
Fin octobre, les avocats de la Côte d’Ivoire avait demandé à la Chambre d’appel de l’autoriser à déposer un mémoire dans lequel ils comptaient demander que soit rejetée la requête déposée par la défense de Laurent Gbagbo.

Le 07 octobre, le conseil M.Gbagbo, avait demandé à la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) de « reconsidérer » l’arrêt relatif aux conditions restrictives de liberté l’ex-président ivoirien et « ordonner (sa) mise en liberté immédiate et sans condition ».

Me Emmanuel Altit, avocat principal avait reproché à la Côte d’Ivoire d’essayer « de se transformer en partie en annonçant clairement sa volonté de s’opposer à la liberté de Laurent Gbagbo ».

EFI

Commentaires
Haut